visuel mail
© Association Grand Ensemble

Une projection en plein air sur la guerre d’Algérie

Le film de Béatrice Dubell Cette guerre et nous sera projeté en plein air le 12 septembre sur l’esplanade de la Grande Côte. La projection sera suivie d’un échange avec la réalisatrice sur le sujet parfois encore épineux de cette guerre d’indépendance.

Le samedi 12 septembre, à 21h, le film documentaire de la réalisatrice Béatrice Dubell sera projeté en plein air sur l'esplanade de la Grande Côte, dans le 1er arrondissement de Lyon. Un documentaire qui vous transporte sur les lieux d'une exposition en mai 2012 aux Archives municipales de la ville de Lyon. L'objectif de celle-ci ? Vous offrir une plongée dans les pages oubliées de la guerre de libération algérienne.

Au micro de Béatrice Dubell réagissent des visiteurs de diverses générations, mais qui ont pourtant tous, de près ou de loin, un lien avec la guerre d'Algérie. Une manière tout à fait insolite d'exposer aux yeux de tous le regard que porte chacun sur des événements ancrés dans l'histoire de ces deux pays.

“On a coupé notre histoire, on ne nous en parle pas à l’école”

Pour la jeune génération d'origine algérienne, il y a comme un goût de non-dit mêlé à la découverte d'une histoire trop souvent passée sous silence dans leurs propres familles. "Les anciens n’aiment pas trop parler de cet épisode", confie l'un d'entre eux devant la caméra de Béatrice Dubell. Il y a aussi ceux qui ont vécu cette guerre… mais qui n'avaient pas réellement conscience de ses enjeux, puisque très jeunes. "Moi et la plupart des jeunes de l'époque, on était embarqués pour une guerre dont on ne savait rien", avoue un ancien soldat parti au combat.

Ce film est le fruit d’années de travail de la réalisatrice avec des historiens, explorant des aspects jusqu'alors méconnus de ce conflit et donnant la parole à ces acteurs anonymes de l'histoire.

à lire également
Joaquin Phoenix dans “Her” de Spike Jonze (2014) © Warner Bros. Entertainment Inc.
Lyon Capitale vous invite à la projection-débat autour du film de Spike Jonze, jeudi 26 avril, sur les rapports entre intelligence artificielle et sexisme. Soirée organisée par l’Université de Lyon.
1 commentaire
  1. pelican - 26 août 2015

    bonne idée mais c'est risqué avec la 4 ou 5 eme generation qui refuse encore d'admettre , bien qu'enfants de parents nés en France qu'ils sont d'abord francais . Combien encore de generations faudra t il encore pour qu'ils se sentent du pays qui les a vu naitre et se soumetent aux lois de celui çi ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut