Yann Prono
© Tim Douet

Un système d'espionnage interne au conseil régional ?

C'est "par hasard", en demandant à contrôler l'accès de leurs boîtes mails, que le syndicat SUD CT du conseil régional découvre qu'une personne non autorisée peut lire leurs échanges virtuels. Invité dans l'Autre Direct, Yann Prono, secrétaire général du syndicat SUD CT, raconte le point de départ de l'affaire qui a entraîné un signalement au parquet du conseil régional présidé par Laurent Wauquiez.

"Nous ne pouvions pas imaginer que ce que nous avions découvert était de l'ampleur de ce qu'à pu décrire par la suite Laurent Wauquiez" explique aujourd'hui Yann Prono dans l'Autre Direct. À la fin du mois de janvier, le syndicat SUD CT, dont il est secrétaire général, rapporte à sa hiérarchie qu'une personne non autorisée a accès à leurs boîtes mails. Informé, Laurent Wauquiez demandera une enquête interne, avant d'adresser un signalement au parquet le 14 février dernier.

Il apparaît alors qu'un courrier "à caractère confidentiel", daté du 5 novembre 2015- date à laquelle le conseil régional est encore présidé par le socialiste Jean-Jack Queyranne - aurait demandé de signaler les messageries qui auraient utilisé le mot clé "dangele". En pleine campagne pour les régionales, l'objectif de cette requête aurait été de trouver les personnes qui, parmi les fonctionnaires et les élus de la région, étaient susceptibles de communiquer avec l'hebdomadaire satirique lyonnais "Les potins d'Angèle". Le fondateur du journal, Gérard Angel, a chargé l'avocat André Soulier de porter plainte et a considéré auprès du correspondant lyonnais du journal Le Monde que cette affaire porte "une atteinte grave aux sources des journalistes". En attendant les avancées judiciaires, les questions autour de cette affaire restent nombreuses.

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Yann Prono ci-dessous :
à lire également
SNCF: un contrôleur de ter vu de dos
Quatrième épisode de grève pour la SNCF. Les grévistes sont moins nombreux qu’au début du mouvement, mais le trafic reste toujours très perturbé par rapport à la période normale. En région, la situation est plus perturbée.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut