pollution

Pollution : “pas de solution miracle”, pour Bruno Bernard

Le secrétaire régional d’Europe Écologie-Les Verts estime qu’à la métropole de Lyon la pollution “ne semble pas être la priorité”.

Depuis le début de l'année, la région lyonnaise a suffoqué à plusieurs reprises sous la pollution. "Un problème grave", selon Bruno Bernard, secrétaire régional d'Europe Ecologie-Les Verts qui parlent d'une pollution permanente. "Il y a des mesures d'urgence à prendre, comme la circulation alternée ou la gratuité des transports, qui peuvent avoir de l'importance mais qui ne résolvent rien sur le fond", explique-t-il, défendant des politiques à long terme, notamment en matière d'isolation de l'habitat et de transports. C'est d'ailleurs sur ce dernier point que, selon Bruno Bernard, il faut "prioriser et mettre le paquet", notamment en développant les transports en commun et le vélo. L'erreur serait selon lui de "refaire de la route".

Dans son viseur : le tronçon ouest du périphérique. "Non seulement il prendrait tous les investissements possibles de la métropole, mais en plus il augmenterait la pollution", soutient Bruno Bernard. Quelle solution alors pour retrouver un air plus respirable à Lyon ? "Il n'y a pas de solution miracle", selon le représentant régional d'EELV, qui note qu'à la métropole de Lyon "ça ne semble pas être la priorité".

5 commentaires
  1. Robes Pierre - mar 31 Mar 15 à 14 h 38

    la première grosse erreur le tunnel de Fourvière, doublée 30 km au sud par la traversée de Vienne aujourd'hui résolue, ensuite on a empilé A46, A43, A47 tout autour de Lyon avec des milliers de poids lourd qui desservent l'europe , INSOLUBLE

  2. Jean Jaurès - mar 31 Mar 15 à 16 h 23

    La solution, c'est le COL (Contournement Ouest de Lyon). Tout le monde le sait mais faute de courage politique, il ne se fait pas! Construire le COL ou mourir asphyxié à petit feu!

  3. christ6569 - mar 31 Mar 15 à 16 h 58

    il faut trouver des solutions mais la circulation alternée...me semble impossible car les milliers de vacanciers qui passent sous FOURVIERE à 100 mètres de BELLECOUR pourront rouler et pas les lyonnais? et malheureusement ce sont tous les lyonnais qui vont dans les campagnes pour s'aérer qui polluent avec leurs voitures en revenant travailler sur LYON...

  4. collectifvalve - mar 31 Mar 15 à 22 h 30

    Sur Lyon - Villeurbanne, 50 % des déplacements font moins de 3 km. La distance idéale à parcourir à vélo. Le vélo fait partie des solutions à la pollution urbaine. en 10 ans, il est passé de 1% à 6 % de tous les déplacements. Le potentiel de développement est encore important si on regarde ce qui se passe à Strasbourg ou à Grenoble. Sans parler des villes danoises ou allemandes... Lyon y parviendra, simple question de temps. Les lyonnais ne sont ni moins courageux, ni moins malins, ni moins soucieux des poumons de leurs enfants, des finances publiques et de leur pouvoir d'achat que les strasbourgeois ou que les européens du nord.

  5. gédu - mer 1 Avr 15 à 11 h 11

    Mesures urgentes à prendre pour diminuer la pollution en centre ville: 1---interdire le transit national et international Nord-Sud par le tunnel de Fourvière en décidant le COL.2---- réduire de moitié le trafic local qui traverse la presqu'île en réalisant le bouclage du périphérique (TOP-anneau des sciences); Tout le reste ..... des mesurettes peu efficaces ????

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut