Nouveau logo d’Auvergne-Rhône-Alpes : une opération “sans surcoût” ?

Laurent Wauquiez a dévoilé le logo “définitif” de la région Auvergne-Rhône-Alpes, “vecteur de fierté pour les couleurs et l’identité” de la région. Réalisé en interne, “sans surcoût”, affirme le président du conseil régional, il sera peu à peu inscrit un peu partout, pour un prix qui, lui, n’a pas été dévoilé.

Pour se refaire une identité visuelle, la région Rhône-Alpes avait dépensé près de 1,3 million d'euros lors du premier mandat de Jean-Jack Queyranne. Un travers que Laurent Wauquiez a bien pris soin d'éviter en précisant que le nouveau logo de la région, qu'il présente aujourd'hui, avait été réalisé "en interne", donc "sans surcoût". Mais il n'a pour l'instant donné aucune information précise sur les dépenses nécessaires pour remplacer le logo si cher de l'ex-région par le sien. Il précise seulement que "son déploiement se fera progressivement et en prêtant attention aux budgets engagés pour assurer ces transformations".

Pour l'ancienne région, le changement de logo sur les wagons des TER et au fronton des lycées avait mobilisé au moins 300 000 euros, et il s'agissait seulement du territoire de Rhône-Alpes, pas encore de celui d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Une forme triangulaire dans un cercle bleu : symbole d’“unité” ?

Terminé, donc, le logo violet “R-A”. Il s'agit désormais de synthétiser "les trois symboles très forts de notre territoire", à savoir : "l'authenticité du territoire auvergnat, le dynamisme de l'axe rhodanien et la puissance des Alpes". Chaque trait représente un élément : le premier en partant du bas représente le Rhône, celui du milieu les volcans d'Auvergne et le dernier les Alpes.

Ce logo "sans surcoût" est pour la région "un moyen supplémentaire de raconter cette géographie partagée et complémentaire, où les territoires s'appuient les uns sur les autres pour construire un ensemble solide". Sans l'explication de ce symbole d'"unité", difficile de s'y retrouver pour ceux qui ne voient ici qu'une forme triangulaire et blanche dans un cercle bleu clair.

à lire également
Laurent Wauquiez © Tim Douet
Alors qu’il entre dans la partie finale de son mandat à la Région, Laurent Wauquiez doit composer avec une majorité qui s’effrite. Après le Modem, c’est l’UDI qui se rapproche de la grande famille d’En Marche. Si les alliances nationales s’invitaient au conseil régional, Laurent Wauquiez pourrait être amené à trouver des voix sur sa droite.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut