Snowden
Capture d’écran du film Citizenfour de Laura Poitras

Le vice-président d'Anticor veut accueillir Snowden en France

Consterné par la décision de François Hollande d'interdire le survol du territoire par un avion suspecté d'avoir à son bord le lanceur d'alerte américain Edward Snowden en 2013, le vice-président d'Anticor et magistrat, Eric Alt, considère que "la France ne sera pas de retour tant qu'elle ne l'est pas sur ses propres valeurs". Des valeurs qui passent selon lui par l'accueil de l'ex-salarié de la NSA et de la CIA comme "combattant de la liberté". Rencontre pour le site lelanceur.fr, en marge du Forum des lanceurs d'alerte organisé au Mucem de Marseille.

 

Lire aussi : La protection des lanceurs d'alerte en débat
Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut