Jean-Michel Aulas
© Tim Douet

Jean-Michel Aulas s’emporte sur Twitter contre des supporters

Alors que les supporters du club lyonnais sont divisés quant aux dernières décisions du président du club, notamment sur la vente du défenseur argentin Emanuel Mammana, Jean-Michel Aulas s’est illustré ce week-end par de nombreuses attaques à l’encontre de fans du club sur son réseau social préféré.

Quelques semaines après le détournement du compte Twitter du ministère de la Culture, la même chose semble s'être produite hier pour le président de l’Olympique lyonnais. Sauf qu'il n'est pas question ici de détournement. C'est bel et bien Jean-Michel Aulas qui déclarait hier aux supporters de l'équipe lyonnaise : "Vous n'avez ni les compétences ni le bon sens nécessaire, laissez-moi faire, vous êtes là pour supporter et pas pour critiquer sans respect." Les supporters n'ont pas forcément apprécié la condescendance du président de leur club. L’un d'eux lui a d'ailleurs répliqué : "À force de répéter sans cesse qu'on est bon qu'à supporter on va se barrer un par un. Faites preuve de plus d'ouverture, au moins ici."

 

“Quand les abrutis voleront tu seras chef d’escadrille”

“Lisandro_Love”, supporter de l’OL le plus suivi sur Twitter, deviendra "chef d'escadrille quand les abrutis voleront", selon Jean-Michel Aulas. Sa faute ? Avoir twitté : "En 2011 tu vends Pjanic pour Grenier, aujourd'hui tu vends Mammana pour Diakhaby .........." L'intéressé ne s'est pas démonté, et se décrit désormais ainsi sur son compte Twitter : "Quand les abrutis voleront, tu seras chef d'escadrille (Bloqué par Kim Jong Un Aulas)". Contacté, Lisandro_Love a confié avoir trouvé le comportement de Jean-Michel Aulas "très limite et méprisant de la part d'un chef d'entreprise de 68 ans", qui plus est "du club qu’il supporte". Il assure cependant que "ça ne changera rien à son amour pour l’OL".

Et c'est sans compter la réponse douteuse adressée par Jean-Michel Aulas à une dénommée “YaasmineMnz” : "On ne te demande pas de dire Amen, tu ne sais pas ce que cela veut dire. On te demande de ne pas dénigrer." Ou le "Et toi tu n'es rien apparemment alors tu restes à ta place et tu t'excuses vite !" en réponse au tweet "Quittez Twitter président, vous êtes lamentable, honteux et pathétique. Et ça me fait mal de vous le dire, car vous êtes un grand dirigeant”. Une polémique dont Jean-Michel Aulas se serait bien passé, alors qu’il est fortement critiqué par certains supporters qui lui reprochent, outre la vente d’Emanuel Mammana, le maintien de Bruno Genesio à son poste d’entraîneur.

à lire également
Bertrand Traoré en pleine action, contre Bordeaux, le 28 janvier 2018 © Nicolas Tucat / AFP
Du Burkina à l’Europe, Bertrand Traoré (22 ans) se plonge dans ses souvenirs pour Lyon Capitale. Une trajectoire rapide pour l’attaquant de l’OL, très imprégné par sa culture africaine.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut