manifestation chrétiens Irak Saint-Jean
Photo L.C.

Environ 500 personnes pour soutenir les chrétiens d’Orient

La manifestation en soutien aux chrétiens d’Irak a rassemblé environ 500 personnes place Saint-Jean.

Photo L.C.

Sous les parapluies ou des drapeaux irakiens, assyriens et araméens, près de 500 personnes (selon la préfecture) cherchent un coin d'ombre, ce samedi, place Saint-Jean. Pendant une heure, le rassemblement de soutien aux chrétiens persécutés en Irak s'est tenu sous la chaleur écrasante de l'après-midi lyonnais.

Il est 15 heures, la manifestation débute et les discours se succèdent sur le parvis de la primatiale. "C'est l'horreur, ce qu'il se passe là-bas pour les chrétiens, souffle dans le public Viviane, retraitée de la Poste de 66 ans qui arbore un panneau #ChutOnTue. Depuis des années et dans le silence médiatique. Alors nous, on est là. Pour dire qu'il y a des gens qui pensent à eux."

“Ils sont sans maison, sans argent”

Entre 300 et 400 personnes se sont rassemblées pour la cause.

Photo L.C.

À quelques dizaines de mètres, sous un drapeau irakien, un jeune homme de 30 ans raconte : "J'ai toute ma famille qui vit en Irak, mes amis. Ils sont sans maison, sans argent. Certains sont réfugiés dans une école près d'une église dans le nord du pays." Désabusé, Bachar est venu de Paris exprès pour la manifestation lyonnaise. Il soupire : "On attend, mais on ne sait pas trop quoi. On prie."

Juste devant lui, une poignée d'élus (les UMP Hervé Mariton, Philippe Cochet, Christophe Guilloteau et Patrice Verchère, le FN Christophe Boudot) écoute le père Anis décrire les exactions que subissent les “Nazaréens”, ostracisés et spoliés par les djihadistes de l'EIIL. "75 % des musulmans de Mossoul ne soutiennent pas ou plus les terroristes", souligne le père Anis. Le religieux remerciera à plusieurs reprises les autorités musulmanes du Rhône, en particulier le recteur de la grande mosquée de Lyon Kamel Kabtane, présent au premier rang.

"On ne croyait pas qu'il y aurait autant de monde, sourit Fadel Thomas, secrétaire du conseil pastoral des

Hervé Mariton et quelques autres élus de l'UMP étaient présents.

Photo L.C.

chaldéens de Lyon. Le gouvernement français doit, le plus vite possible, mettre la pression sur l'Irak pour former un gouvernement d'union nationale."

Peu après 16 heures, le cardinal Barbarin clôt le rassemblement en lançant un Notre Père. Dans quelques jours il sera en Irak pour, dit-il, "tenter d'être un messager de paix".

2 commentaires
  1. la realité en face - 26 juillet 2014

    Belle manifestation...ternie malheureusement par Kamel Kabtane qui n'a pu s'empêcher le mélange des genres...melant la question de Gaza...à cette manifestation de soutien aux chrétiens d'irak subissant comme une dictature islamique payée par la Qatar et l'Arabie saoudite, comme les gazouis subissent la dictature du Hamas et du Djihad islamique payé par le Qatar et l'Arabie Saoudite!

  2. la realité en face - 26 juillet 2014

    Sinon on a malheureusement eu droit a toutes les balivernes sur l'islam....le point culminant fut sans doute le Notre Père prier en arabe ou en chaldeen ...et en français.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut