E-recycle donne une nouvelle vie aux smartphones d’occasion

Une société lyonnaise propose de racheter des téléphones portables défectueux pour les revendre réparés. Elle s’engage aussi à recycler ceux qui sont totalement inutilisables.

Reprendre votre iPhone 6+ d’occasion à 570€ alors qu’il en vaut en moyenne 250€ de plus sur le web, c’est le pari d’une jeune entreprise lyonnaise. E-recycle rachète à tarifs élevés des smartphones que leurs utilisateurs ont délaissé, pour leur rendre leur lustre d’antan et les remettre sur le marché florissant du mobile. Et faire au passage fonctionner leur boutique en ligne.

L’idée vient du constat suivant : dès qu’ils n’utilisent plus leur téléphone portable, les gens n’osent ni les jeter, ni les revendre. En cause, selon les responsables d’E-recycle, les contraintes qui pèsent sur les vendeurs, comme des prix de rachat trop faibles ou des acheteurs de mauvaise foi. "Nous nous sommes rendu compte que l’on pouvait faire quelque chose pour simplifier le recyclage des appareils, explique Clément Bongibault, directeur associé d’E-recycle. Par recyclage, nous entendons remplacement des pièces défectueuses pour remettre le produit en état. Dans le pire des cas, on récupère les pièces qui peuvent resservir et on expédie le reste vers des filières de traitement spécialisées."

Lutter contre l’obsolescence programmée

L’entreprise s’est lancée en décembre 2014 et commence à se faire un nom. Elle promet de nombreux avantages aux clients, vendeurs comme acheteurs de smartphones d’occasion. L’envoi du produit à E-recycle est gratuit, le paiement est effectué sous dix jours et les acquéreurs de téléphones rénovés disposent d’une garantie de 6 mois.

En outre, la démarche devrait plaire aux allergiques à l’obsolescence programmée. Remettre dans le circuit un produit usagé avec des garanties d’état de marche permet en effet d’éviter à l’acquéreur d’en acheter un neuf. Et donc de réduire les coûts énergétiques et environnementaux d’une telle production. D’ailleurs, l’association Emmaüs, spécialisée dans le recyclage de biens, est partenaire solidaire de l’entreprise.

à lire également
La banque de France publie aujourd'hui sa dernière note de conjoncture "Tendances Régionales" pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le mouvement des gilets jaunes conduit les entreprises à la prudence pour la fin de l'année.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut