Atelier d'écriture : la semaine littéraire de jeunes de l'OL


Par Razik Brikh
Publié le 28/10/2013  à 16:22
Réagissez

OL atelier d'écriture ()
@Grégory Fontaine - Nes & Cité.

La semaine dernière, une dizaine de jeunes footballeurs de l’OL (U13, U14 et U15) ont participé à un atelier d’écriture animé par l’écrivain Hafid Aggoune. Une expérience originale initiée par l’association Jules Rimet, en partenariat avec Nes & Cité et OL Fondation.

Après le Red Star (National) en 2012, l’OL est le premier club de Ligue 1 à participer à cette aventure, vouée à s’étendre en France. La semaine dernière, l’écrivain Hafid Aggoune a tenté de sensibiliser une dizaine de footballeurs en herbe à la littérature, dans le cadre des ateliers d’écriture Jules Rimet (du nom du fondateur du Red Star et créateur de la Coupe du monde de football). “Depuis 2012, on décerne un prix littéraire sur le thème du sport, explique Renaud Leblond, le président de l’association Jules Rimet. On a souhaité que ce prix soit également utile aux jeunes des clubs de football afin qu’ils puissent découvrir la littérature.”

Le discours de Gomis a marqué les jeunes

Une fois n’est pas coutume, ces jeunes footballeurs ont donc laissé leurs crampons de côté pour faire connaissance avec les mots. À partir de photographies, ils ont été conviés à inventer une suite, en essayant de jongler cette fois-ci avec la richesse de la langue française. Mission remplie ? “Hafid nous a beaucoup appris durant cette semaine”, se réjouit Yacine. Même son de cloche pour Nelson : “On a pu faire cet atelier d’écriture sans la pression de l’école. Il n’y avait pas de notes, c’était juste pour le plaisir”, relève le jeune homme. Si les gones ont donc apprécié, Hafid Aggoune se dit lui ravi d’avoir conquis ce public si peu en phase avec la littérature. “Ces gamins ont de l’imagination, souffle-t-il. Ils ont tout de suite joué le jeu et se sont vraiment investis.”

L’écrivain a particulièrement apprécié le discours prononcé par Bafé Gomis devant des jeunes très à l’écoute : “C’était un grand moment. Il a fait preuve d’humilité et de sincérité. Bafé leur a expliqué qu’il regrettait de ne pas avoir été loin à l’école.” À ce sujet, Nelson, Yacine, Fouad et leurs camarades sont unanimes : “Entendre un joueur comme Gomis parler comme ça, ça fait quelque chose”, reprennent-ils en chœur.

“Ça donne envie de lire”

OL atelier d'écriture ()
@Grégory Fontaine - Nes & Cité.

Nul doute qu’avec des footballeurs sortis rapidement du système scolaire, les ateliers Jules Rimet ont toute leur place dans un club de football professionnel. Ce n’est pas Abdel Belmokadem, fondateur et dirigeant du cabinet Nes & Cité, qui dira le contraire : “J’ai gagné un peu d’argent dans ma vie et, au lieu d’acheter de grosses voitures, j’ai décidé de les investir dans des projets à caractères sociétaux.” Et de poursuivre : “C’est très intéressant d’utiliser le sport comme outil pour lutter contre les problèmes de scolarité.”

Les jeunes qui ont participé à cet atelier d’écriture ont été choisis par l’OL en raison de leurs difficultés en français. “L’idée d’une approche différente nous a plu, confie Jean-Yves Ogier, directeur pédagogique du centre de formation de l'Olympique lyonnais. À travers cet atelier d’écriture, les enfants ont prouvé qu’ils étaient capables d’être créatifs en dehors des terrains.”

Pourtant, au départ, cette partie était loin d’être gagnée : “Lorsqu’on leur a annoncé qu’ils allaient participer à un atelier d’écriture, ils n’ont pas sauté au plafond. Et de les voir à la fin de la semaine avec la banane, cela prouve que c’est une totale réussite.” Effectivement, le plus beau compliment, pour les initiateurs de ce projet vient de Fouad, 14 ans : “Cet atelier m’a donné envie de lire, de m’intéresser aux livres.”

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.5/5 (8 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.