Pour être informé en temps réel, cliquez ici FIL INFO
vendredi 19 septembre 2014

Demandeurs d’asile : + 67 % dans le Rhône en 2012


Par Simon Henry
Imprimer l'article Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
Publié le 29/04/2013  à 16:52
Réagissez

Les demandeurs d’asile sont de plus en plus nombreux dans le Rhône. Faute de place, le département ne peut satisfaire toutes les demandes.

modif ()
© Forum réfugiés-Cosi/A. Masse

Dans le Rhône, le nombre de demandeurs d’asile est passé de 1 408 en 2011 (hors mineurs accompagnants) à 2 357 en 2012 (3 408 en incluant les mineurs accompagnants), soit un bond de 67 %. Le département est l’un de ceux où la demande d’asile est la plus forte.

L’ONG Forum Réfugiés-Cosi ajoute que 939 personnes sont arrivées au cours du premier trimestre 2013 : une hausse de près de 250 % par rapport au premier trimestre 2012. Ces demandeurs d’asile proviennent majoritairement des Balkans. “Les raisons invoquées demeurent identiques pour ces personnes, qui tentent de fuir leur État d’origine : discriminations, persécutions… De plus, les Albanais peuvent désormais venir en France avec un visa de 3 mois – une mesure parmi tant d’autres qui peut expliquer cette constante augmentation”, confie Messaouda Hajab, directrice de l’“accueil de l’asile” au sein de l’ONG.

Une demande supérieure à l’offre

Problème, seulement 2 500 hébergements sont dédiés aux demandeurs d’asile dans le département, dont 1 000 chambres d’hôtel. Les 1 500 autres sont répartis entre le centre d’accueil de demande d’asile (Cada, 440 places) et le centre de transit (166 places, à Villeurbanne) gérés par Forum Réfugiés, et 3 Cada gérés par l’association Adoma (300 places au total).

Pour tenter de remédier à ce problème, l’État a mis en place en 2007 des structures d’hébergement d’urgence. Celles du Rhône peuvent accueillir jusqu’à 440 personnes. Mais l’effort consenti reste insuffisant face à la demande croissante. 944 demandeurs d’asile seraient ainsi en attente de réponse pour obtenir un hébergement. Pour répondre à toutes ces requêtes, Messouda Hadjab appelle à une meilleure répartition de l’accueil des demandeurs d’asile sur l’ensemble du territoire. Faute de quoi, prévient-elle, la situation deviendrait “ingérable”.


à lire également
  • Actuellement 3 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.

Municipales 2014
Ce qu’il ne fallait pas rater sur lyoncapitale.fr
boutique LC
Dossier-municipales-156px
LYONCAPITALE SUR LA TOILE
LES DERNIERS COMMENTAIRES
"l’Etat islamique" : des terroristes islamistes exactement
Posté par  FOurs  le 19/09/2014 13:52

bien épanoui, le patron de la CGPME; il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et chômeur.
Si les...
Posté par  Sophie_Lyon  le 19/09/2014 12:17

L'opportunisme politique, d'ou qu'il vienne, est détestable.
Ne rien faire est plus simple, en effet.
Posté par  Sophie_Lyon  le 19/09/2014 12:10

Qui pour m’expliquer où est la responsabilité ? Il s’agit ici d’un simple transfert de richesse des contribuables français vers...
Posté par  Gemini  le 19/09/2014 10:45

Albrog semble ne jamais remettre en cause les "bobards" qu'on lui raconte : Il réunit toutes les caractéristiques de l'intégrisme....
Posté par  grandlyonnaise  le 19/09/2014 09:59