Les bibliothèques de Lyon mobilisées contre des suppressions de postes


Par Benjamin Roure
Publié le 01/10/2015  à 15:06
2 réactions

Les agents des bibliothèques de Lyon sont en grève aujourd’hui, suite aux informations reçues de la mairie sur des suppressions de postes.

Bibliothèque de la Part-Dieu ()
©Google

La mobilisation des agents des bibliothèques de Lyon perturbe le service de celles-ci. Ainsi, à la Part-Dieu, certains domaines fermeront plus tôt aujourd'hui et la distribution des documents du silo n'est pas assurée.

Sont également fermées les bibliothèques du Point-du-jour, de Saint-Jean Enfants ou de Saint-Rambert. La liste des bibliothèques fermées est disponible ici.

En cause : l'annonce par la Ville de Lyon de plusieurs suppressions de postes, "sans aucune concertation ni négociation", regrette Thomas Renoud-Grappin, représentant syndical Sud. "Lors d'une réunion avec la Ville hier, poursuit-il, nous avons d'abord eu confirmation que, dans le cadre du plan d'économies municipal, les bibliothèques seraient mises à contribution à hauteur de 400 000 euros sur le mandat. Cela représente 10 postes."

Des postes vacants qui disparaissent

Sur ces dix postes, poursuit l'agent, trois sont immédiatement supprimés. Ce sont ceux qui étaient vacants dans les bibliothèques et médiathèques de la Croix-Rousse, Vaise et Bachut. "Les agents sont dépités et en colère, reprend Thomas Renoud-Grappin. On leur a vendu l'automatisation des prêts et retours comme une amélioration du service aux usagers, en leur donnant plus de temps pour l'accueil et les opérations de médiation. Ils y croyaient et la présentaient comme telle aux lecteurs ! En leur retirant ces postes maintenant, ils ne savent plus quoi penser."

Sur les postes "supprimés", il y aura en réalité trois postes promis qui ne seront pas créés, déplore Thomas Renoud-Grappin, dans les établissements à naître : Lacassagne (ouverture juin 2016), Gerland (automne 2016) et celle du 6e. Enfin, quatre postes seront supprimés à la Part-Dieu, des suites de l'automatisation.

La Ville de Lyon précise quant à elle que l'ouverture des trois bibliothèques entraînera la création de 15 postes, en plus de 430 postes déjà existant dans le réseau. Le représentant syndical Sud annonce de son côté une réunion dans une quinzaine de jours avec les personnels pour décider de nouvelles actions éventuelles.

 

  • Actuellement 1 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 1/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
2 commentaires

Vu la taille de la ville, le réseau des bibliothèques est particulièrement lamentable. Fermeture 2 jours/semaine de la part-dieu, fermetures lors des vacances scolaires (alors que justement les collégiens ou lycéens devraient pouvoir les fréquenter), état lamentable des magasins et des bâtiments à part dieu, système archaïque avec le silo, files d'attente interminables pour valider des emprunts ou rendre des livres, etc. Une véritable honte dans la ville qui a vu naître l'essor de l'imprimerie! G.Collomb préfère les centres commerciaux aux lieux de culture. Sauf quand il se paie des danseuses comme les Subsistances, la Villa Gilet & leur directeur à 9500 euros mensuels de salaire, + souvent à New York qu'à Lyon d'ailleurs. Pour un ex prof de lettres, ça la fout mal. Quel inculte!

Signaler un abus | le 01/10/2015  à 20:11 | Posté par  armelle  

Pas mieux que le coup de gueule d' Armelle.

Signaler un abus | le 02/10/2015  à 18:35 | Posté par  SophieV  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.