Un prédicateur polémique invité à la mosquée de Givors


Par Antoine Sillières
Publié le 22/10/2017  à 18:47
1 réaction

L’imam de Givors s’inquiète d’une “dérive très grave” de sa mosquée, alors que le prédicateur Nader Abou Anas donnera une conférence le 29 octobre dans le 2e plus important lieu de culte musulman du Rhône. Il dénonce les propos rétrogrades en matière d’égalité des sexes tenus par le prédicateur dans certaines de ses interventions.

mosquee-givors ()

"J'ai avisé les renseignements généraux et le préfet." L'imam Abdelouaheb Bourekhis regrette la venue du prédicateur Nader Abou Anas dans la mosquée où il officie depuis vingt ans. "Je ne soutiens pas sa venue, c'est une très grande dérive, déclare l'imam à Lyon CapitalePour moi, il n'est pas le bienvenu ici ! Cela fait des années que je choisis avec soin les gens qui viennent ici, et j'ai toujours fait attention que ce soient des gens qui respectent les valeurs de la République."

Il semblerait que Nader Abou Anas ait été invité par Nader Saadia*, recteur et président du conseil d'administration de la mosquée. Le tout sur fond d'organisation d'élections anticipées pour le renouvellement du conseil d'administration et alors que les deux hommes sont en conflit ouvert depuis de longs mois. L'imam Bourekhis avait en effet été évincé de ses fonctions en septembre 2016, avant d'être réintégré sur décision de justice.

Youtubeur à succès

Si la venue de Nader Abou Anas fait des remous, c'est parce que le personnage est clivant. Conférencier à la mosquée Al Imane du Bourget, aujourd'hui fermée, il prêche dans des vidéos très relayées sur Internet. Sa chaîne Youtube cumule plus de 7 millions de vues. Décrit l'an dernier par L'Express comme proche de l'imam salafiste quiétiste de Brest Rachid Abou Houdeyfa, Nader Abou Anas avait vu sa conférence au Salon de la femme musulmane de Pontoise, en 2015, perturbée par les Femen. Les activistes féministes entendaient condamner les propos rétrogrades en matière de droits des femmes tenus par Nader Abou Anas.

“Les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari”

"La femme, elle ne sort de chez elle que par la permission de son mari", a par exemple affirmé Nader Abou Anas dans une de ses nombreuses vidéos. "Qu'elle [la femme, NdlR] sache que les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable", a-t-il encore déclaré. Une légitimation du “viol conjugal” pour les Femen. "Des conneries, des phrases sorties de leur contexte", tranche Farid, qui se présente comme l'organisateur de la conférence de Nader Abou Anas à Givors. "Il n'y a pas de problème, affirme-t-il à Lyon Capitale. Nous avons payé la salle, l'imam n'a rien à voir là-dedans."

“Prédicateur salafiste”

Le Front national local n'a pas tardé à s'emparer de la question, en la personne d'Antoine Mellies, conseiller municipal de Givors et conseiller régional. "Il est très inquiétant de laisser à ce prédicateur un auditoire aussi important, dénonce-t-il à Lyon Capitale. Il s'agit de la deuxième mosquée du Rhône, qui peut accueillir 1 500 personnes." Par voie de communiqué, Antoine Mellies disait avoir "écrit à la maire de Givors, Christiane Charnay, et au préfet du Rhône, Stéphane Bouillon, pour leur demander d’étudier tous les moyens juridiques et pratiques permettant d’empêcher la participation d’un prédicateur salafiste dans la deuxième plus grande mosquée du département du Rhône".

“Dans l’islam, on n’insulte pas les femmes, on ne leur manque pas de respect”

"J'ai fait mon rôle de citoyen en prévenant les autorités, maintenant c'est à eux de décider", glisse Abdelouaheb Bourekhis, soulignant le travail effectué par Michel Delpuech (préfet du Rhône et de région de mars 2015 à février 2017), en concertation avec la communauté musulmane, avant son départ pour Paris. "Il y a des choses inadmissibles dans le discours de Nader Abou Anas, s'indigne-t-il. Dans l'islam, on n'insulte pas les femmes, on ne leur manque pas de respect."

* Malgré plusieurs sollicitations, nous n'avons pas encore eu de retour de la part de Nacer Saadia.

 

  • Actuellement 3.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.7/5 (15 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
1 commentaire

Entre autre, quelques éléments de réflexion:

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/combattre-l-islamisation-radicale-183897

Signaler un abus | le 26/10/2017  à 11:52 | Posté par  Martin de Givors  
(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?