Lyon 1er : Perrin-Gilbert saisit à nouveau le défenseur des droits


Par Justin Boche
Publié le 09/08/2016  à 17:58
2 réactions

La maire du 1er arrondissement de Lyon a une nouvelle fois saisi le défenseur des droits après que les fontaines du jardin des Chartreux ont été coupées par la ville de Lyon suite à l'installation des familles "nomades" dans le quartier. 

Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement de Lyon, le 6 novembre 2015 dans l’émission L’Autre Direct © Tim Douet
© Tim Douet
Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement de Lyon.

Alertée la semaine passée par l'association "Médecins du Monde" concernant la fermeture des fontaines du jardin des Chartreux suite à l'installation près du jardin de sept "familles nomades" dont des Roms, Nathalie Perrin-Gilbert, la maire du 1er arrondissement avait saisi le défenseur des droits à travers une lettre. Une démarche qu'elle vient de renouveler ce mardi pour informer le défenseur des droits "qu'aucune modification n'a eu lieu". 

Dans le journal Le Progrès du jour, le service communication de la ville a indiqué que "fermées pendant l'hiver, les fontaines n'ont pas été ouvertes au printemps, car il n'est pas question de laisser ce parc devenir un camping sauvage."

La solidarité s'organise

Dans un courriel dévoilé par Nathalie-Perrin Gilbert, le directeur de la direction des espaces verts a aussi expliqué la décision de fermer les fontaines : "La borne-fontaine a été endommagée ce printemps (probablement par les roms) qui l'ont forcé. Elle a été arrêtée. Face aux problèmes et incivilités manifestes liés au squat nous l'avons laissée fermée. Nota, il y a eu de l'eau contre le WC et les Roms savent largement pallier à ce manque de bornes fontaine..

De son côté, la maire du 1er arrondissement souhaite accompagner les familles en utilisant des "fonds européens". "Notre  agglomération dispose d'ailleurs d'un réseau associatif tout à fait en capacité d'accompagner ces publics à travers des programmes d'insertion qui pourrait être financés", a-t-elle conclu. 

En attendant, de l'eau est livrée par la ville une fois par semaine, mais la question de l'accès à l'hygiène de ces familles ne semble pas réglée puisqu'à ce jour, un seul robinet de la maison Kourouma, gérée par la mairie du 1er, permet à ces familles de se laver. La solidarité s'est aussi organisée. "De nombreux habitants, ainsi que des restaurateurs (Les Voûtes, Caluire) se sont organisés pour rencontrer et ravitailler régulièrement les familles", explique la mairie du 1er.

  • Actuellement 3.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.4/5 (5 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
2 commentaires

@ Madame Perrin-Gilbert

Madame,

Nous avons la chance à Lyon d'avoir un Maire qui sait ce qu'il fait et qui s'efforce de ne pas gaspiller les fonds publics.

Essayons de l'aider plutôt que de le contredire sans cesse.

Signaler un abus | le 14/08/2016  à 14:38 | Posté par  Old school  

@ Madame Perrin-Gilbert

Madame,

Nous avons la chance à Lyon d'avoir un Maire qui sait ce qu'il fait et qui s'efforce de ne pas gaspiller les fonds publics.

Essayons de l'aider plutôt que de le contredire sans cesse.

Signaler un abus | le 14/08/2016  à 14:38 | Posté par  Old school  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.