Bafé Gomis : "Avec FIFA, je retrouve les situations auxquelles je suis confronté tous les week-ends"

Interview - A l’ occasion d’une séance dédicace à la FNAC Bellecour, organisée pour la sortie de FIFA 2012, nous avons rencontré Bafé Gomis. Toujours souriant et accueillant sa sélection en équipe de France avec humilité, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais nous livre ses impressions sur ce nouvel épisode.

Lyon Capitale : Quel est votre avis sur ce nouveau FIFA ?

Bafé Gomis : Le jeu est en net progrès. Pour avoir joué aux premiers, ça n’a plus rien à voir. Tout est plus proche de la réalité. Je retrouve les situations auxquelles je suis confronté tous les week-ends dans les duels. On peut passer plusieurs heures dessus sans être lassé.

Rêvez-vous d’être un jour sur la pochette de FIFA ?

Pas un rêve, car le rêve de tout joueur est d’être sur le terrain. Cela reste le plus important, mais en tant que joueur de FIFA, ça serait plaisant. Je vais continuer à travailler et ça arrivera peut-être.

Au moins, dans le virtuel, personne ne vous dérange avec vos chaussures vertes…

Je ne sais pas si je les aies dans le jeu, mais ça va on ne m’embête plus. C’est mon équipementier qui me les a faites et je marque des buts. C’est l'essentiel.

Cherchez-vous à reproduire vos mouvements préférés dans FIFA ?

Je recherche l’efficacité avant tout. Cela reste un jeu, il faut donc être joueur. Je préfère être efficace que fantaisiste.

Quelle équipe prenez-vous le plus souvent ?

Je prends l’OL mais j’essaye de changer. J’aime découvrir les autres équipes, mais je ne prends pas Saint-Étienne. (Rires).

Que pensez-vous des graphismes ?

Là encore, FIFA se rapproche de la réalité. Il y a plein de détails. Les équipementiers sont dans le jeu. On retrouve les vrais crampons, les straps. Les mouvements des joueurs sont fidèles. Le jeu est, là encore, toujours en progrès. Je connais FIFA depuis longtemps et ça n’a plus rien à voir avec les vieilles éditions comme en 2001/2002. Les évolutions sont de bon augure et je me régale quand j’y joue.

Par contre, il n’y a pas votre "finish move", le geste que vous faites après chaque but marqué.

Non, mais ça arrivera peut-être avec le prochain ! (Rires)

Retrouvez notre match FIFA 12 VS PES 2012

à lire également
Amboise restaurant
Les escape games se sont multipliés dans la Métropole lyonnaise, qui compte aujourd’hui une quinzaine d’établissements. Cet été, un circuit dédié à la gastronomie va ouvrir ses portes le temps d’une journée.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut