2e vague ou pas ? En tout cas, les hôpitaux lyonnais sont prêts. Prêts à accueillir en nombre ces prochaines semaines des malades du coronavirus. Forts aussi, de leur expérience de la terrible 1ère vague au printemps. La situation, à l'instant t, n'a rien de comparable.