OL - Villarreal : les Lyonnais chutent à nouveau

Après l’humiliation d’hier face à Arsenal (6-0), les joueurs d’Hubert Fournier se sont une nouvelle fois inclinés, mais cette fois contre Villareal (0-2). Avec une équipe remaniée, les Lyonnais ont perdu leur second match de cette Emirates Cup.

Avec deux défaites en deux matchs, le bilan de cette Emirates Cup n’est pas brillant pour l’OL. Défaits d’abord face à Arsenal (6-0), hôte de la compétition, les Lyonnais ont une nouvelle fois perdu ce dimanche face à Villarreal (2-0). L’équipe espagnole s’est montrée plus mature et plus inspirée que la bande à Hubert Fournier, qui a tout de même montré un meilleur visage que contre les Gunners.

Bisevac titulaire, Benzia fait un bon match

Avec un deuxième match en deux jours, Hubert Fournier n’a pris aucun risque et changé la totalité de son équipe. Il a ainsi pu donner du temps de jeu à certains jeunes, qui se sont déjà montrés lors des matchs précédents, mais il a surtout fait jouer Milan Bisevac. Blessé aux ligaments croisés du genou, le Serbe était absent depuis février. Le défenseur central a disputé 45 minutes, le temps nécessaire pour un Dylan Mboumbouni exilé sur le côté droit de provoquer un penalty transformé par Bruno, le capitaine de Villarreal.

Sorti à la mi-temps, l’ancien Parisien a laissé sa place à Fahd Moufi, qui a pris le couloir droit de la défense lyonnaise, replaçant ainsi Mboumbouni dans l’axe. Le jeune défenseur central a semblé moins perdu, plus en confiance, une fois replacé dans l'axe. En attaque, le trio Kalulu-Benzia-Beauvue s’est créé quelques occasions. En perpétuel mouvement, les trois attaquants se sont montrés très disponibles. En quête de temps de jeu, Yassine Benzia a livré 90 très bonnes minutes qui l'aideront peut-être à intégrer la rotation de l’OL.

Une défaite pavée de regrets

Si les Lyonnais se sont inclinés face à Villareal, ils ont montré plus de choses que face à Arsenal. Les Espagnols étaient certainement moins forts, même si Villarreal reste une excellente équipe. Point positif, les jeunes joueurs de l’OL ont tenté des choses, bien aidés par l’expérience de Steed Malbranque, Arnold Mvuemba et Claudio Beauvue. Du haut de ses 36 ans, Steed Malbranque a pris le jeu à son compte en première période avant de disparaître en seconde. Le vétéran a même trouvé la barre sur une frappe à l’entrée de la surface suite à un centre de Zakarie Labidi mal repoussé par Alphonse Areola, le portier des Jaunes. L’Olympique lyonnais a même trouvé une seconde fois la barre par l’intermédiaire de Bakary Koné, de la tête, après un corner parfait d’Arnold Mvuemba.

Du côté de Villareal, le trio Gerard Moreno-Leo Baptistao-Samuel Castillejo a fait mal à la défense lyonnaise. C’est logiquement que le Brésilien Baptistao a trouvé le chemin des filets suite à un mouvement orchestré par ses deux compères. Au milieu de terrain, Maxime D’Arpino a une nouvelle fois livré une belle performance. Moins nerveux qu’auparavant, le milieu défensif a commis moins de fautes et a surtout joué plus intelligemment et plus court, souvent à une touche de balle.

Alors que l’OL cherche un milieu de terrain, D’Arpino pourrait certainement rendre quelques services au cours de la saison. Claudio Beauvue n’a toujours pas marqué, mais s’est créé quelques situations alors qu'Aldo Kalulu aurait pu trouver la faille sans succès. L’Olympique lyonnais s’incline une nouvelle fois, mais Hubert Fournier pourra trouver quelques satisfactions dans la performance de ses joueurs, que ce soit les jeunes ou les plus expérimentés.

Pour tout savoir sur l'Olympique lyonnais, un seul site : olympique-et-lyonnais.com
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut