OL : les Lyonnais s'imposent 3-1 à Lorient et se rapprochent de Monaco

En déplacement à Lorient, les Lyonnais ont fait le job en s’imposant 3 à 1. Après la défaite de Monaco contre Bordeaux, l’OL revient à trois points de la deuxième place du podium et lance plus que jamais le sprint final vers la qualification directe en Ligue des champions.

Au coup d’envoi, Bruno Genesio alignait une composition classique. Ferri et Jallet remplaçaient Gonalons et Rafael, suspendus. Valbuena, de retour dans le groupe, débutait logiquement sur le banc.

L’entame fut lyonnaise et le club de Jean-Michel Aulas se serait facilité la tâche si Lacazette, bien servi par Ghezzal au point de pénalty, l’avait mise au fond d’entrée (7’).

Une défense non alignée, aubaine pour des Lorientais joueurs

La première mi-temps de la défense lyonnaise est à montrer dans toutes les écoles de football, selon l’expression consacrée. Mais pas pour que les petites têtes blondes s’en inspirent, bien au contraire.

Toute la ligne défensive a mangé le synthétique. Si Umtiti et Mapou n’ont pas été mauvais dans les duels et la relance, Mapou s’illustrant d’ailleurs sur l’action amenant le premier but lyonnais, ils ne se sont pas entendus. La charnière ne se plaçait pas comme un seul homme, et Waris en a largement profité en s’amusant à leur fausser compagnie avec une facilité déconcertante. Alors, quand Jallet s’y met et couvre les attaquants lorientais du hors-jeu, forcément on ne peut plus espérer grand-chose. Morel est bien intervenu en tout début de seconde mi-temps et sauve l’OL, passé tout près de la correctionnelle.

Au fil du match, l’alignement a été meilleur, mais le manque de sérénité de la défense a laissé craindre le pire jusqu’au bout. Lyon peut remercier un Lopes attentif, qui a su s’imposer plusieurs fois face aux attaquants bretons. A noter la blessure de Morel, touché apparemment à la cheville, remplacé au pied levé par Bedimo.

Lorient a su prendre l’OL à défaut

Les latéraux lyonnais, hommes clefs du système de Genesio, n’ont rien apporté offensivement, malgré quelques tentatives timides. Symptomatique. Et dévastateur tant Lorient avait prévu de jouer dans le dos de ces latéraux offensifs. En résumé, c’était un peu trop "portes ouvertes", sans les avantages habituels d’avoir des hommes de couloir placés haut. Du pain béni pour Jeannot et Waris, qui se sont procurés beaucoup de situations intéressantes.

Devant, Lyon a mis du temps

Si les Lyonnais ont eu beaucoup d’occasions, ils ont mis du temps avant d’être efficaces. Mais tout vient à point à qui sait attendre. Lacazette, qui a posé des problèmes à la charnière lorientaise grâce à son positionnement, a ajouté deux points à son compteur personnel (16 buts en Ligue 1 – 9 buts et une passe décisive sur les 9 derniers matchs).

Sur son côté, Ghezzal a encore une fois beaucoup tenté. Il a également distribué quelques bons ballons, mais n’a pu peser sur le jeu dans un premier temps. Avant d’aller donner l’avantage à l’OL (2-1), bien servi par Valbuena (qui a joué 15 minutes pour son retour) et d’offrir un ballon parfaitement dosé après un slalom dont il a le secret sur le troisième but.

A six journées de la fin, l’OL est seul troisième et à 3 points de la deuxième place. L’objectif affiché d’obtenir un ticket direct pour la Ligue des champions se rapproche. Une belle occasion saisie pour le club de Jean-Michel Aulas ce soir.

Toute l'actualité de l'OL, c'est 7 J/7 sur Olympique-et-lyonnais.com
à lire également
18 interpellations, 9 policiers légèrement blessés et 3 vitrines de magasins dégradées : le bilan de cette nuit de célébration de la victoire de l'Algérie en CAN reste relativement bon selon la préfecture, compte tenu de l'importante affluence dans les rues de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut