OL : la jeune garde lyonnaise ramène le nul (vidéo)

Déjà qualifié, l’OL, largement remanié, a obtenu le point du match nul de Prague, face au Sparta (1-1) en Ligue Europa. Un résultat qui permet à Lyon d’assurer la première place de sa poule.

Les Gones n’ont jamais aussi bien porté leurs noms. Déjà qualifiés pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa, la petite coupe d’Europe, les Lyonnais se déplaçaient avec une équipe fortement rajeunie à Prague ce jeudi soir. Sur un groupe de vingt joueurs, douze étaient issus du centre de formation, dont cinq titulaires au coup d’envoi.

Benzia, premier but !

Sur un match, ces jeunes loups, affamés, avaient l’occasion de se montrer. Yassine Benzia (18 ans) et Jordan Ferri (20 ans) étaient notamment titularisés pour la première fois avec l’OL. Le premier, buteur né, a ouvert le score (46ème) sur une nouvelle passe décisive de Yoann Gourcuff, le grand frère, qui s’est appliqué à joué juste et à donner de précieux conseils aux petits jeunes. Le Breton revient bien. Affûté, il enchaîne les performances très rassurantes. Côté lyonnais, c’est presque tout… Les Tchèques ont égalisé dans la foulée, par Husbauer (53e).

Timorés, les Gones ont peu tenté. Comme paralysés par l’évènement. Le pauvre Jordan Ferri, titularisé sur le flanc droit de l’attaque, n’a pas démérité. Mais il est beaucoup plus à l’aise à son poste de prédilection, milieu défensif. Les Lyonnais ont tout simplement manqué de folie, dans une rencontre bien loin d’atteindre les sommets des chocs comme face à Bilbao. Rachid Ghezzal (20 ans), titularisé à gauche, puis Harry Novillo (20 ans) et Alassane Pléa (19 ans), plutôt en jambes, n’ont pas réussi à forcer la décision.

Place aux "grands" désormais

Au final, ce match nul permet aux Rhodaniens d’assurer la première place du groupe, et de rester invaincus dans cette compétition (Lyon a perdu deux fois lors de ses dix-neuf matchs officiels de la saison). C’est bien là l’essentiel, dans un match clairement dénué d’enjeux. Sauf pour les jeunes, qui avaient l’occasion de marquer les esprits. Et des points. Personne n’a vraiment crevé l’écran ce jeudi. Tous ces joueurs auront certainement une deuxième chance face à l’Hapoel Kiryat Shmona, le 6 décembre prochain, lors de la dernière journée de la phase de Poule. D’ici là, à Toulouse le 25 novembre, à Marseille le 28 novembre et face à Montpellier le 1er décembre, les "grands" vont reprendre la main. Et tenter de confirmer leur excellent début de saison.

Lire aussi  : OL : Lisandro blessé à un mollet

à lire également
Le milieu de terrain de l’OL Tanguy Ndombele – FC Sion/OL, 13 juillet 2018 © Fabrice Coffrini / AFP
Incontestablement, Tanguy Ndombele (21 ans) est la plaque tournante de l’Olympique lyonnais. Si le milieu de terrain excelle balle au pied, il affiche un tout autre visage en dehors du rectangle vert.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut