OL - Auxerre : Les notes des joueurs

Hugo Lloris (7) : L’homme du match. S'il ne peut rien sur le but de Jelen, le portier de l’OL et des Bleus a une nouvelle sauvé son équipe à plusieurs reprises en fin de match (68e, 82e, 88e).

Anthony Réveillère (4) : Auteur d'une grave erreur sur le but de l’AJA, il a tenté de refaire surface. En vain.

Jean-Alain Boumsong (6) : Une bonne prestation de la part de l’international français. Combatif et rarement pris en défaut, il sauve sa formation en dégageant sur sa ligne le ballon de Jelen (5e).

Cris (5) : Malgré quelques bonnes interventions, « le Policier » a eu toutes les peines du monde face à la vivacité de Jelen.

Aly Cissokho (6) : Auteur d'un début de rencontre très timide, l’ancien joueur de Porto est revenu dans le coup en essayant de combiner avec Lisandro. En seconde période, il est souvent monté pour apporter le surnombre. Il obtient un penalty en fin de première période (46e).

Jérémy Toulalan (6) : A l’image de l’équipe rhodanienne, il a eu du mal a rentrer dans le match avant de trouver progressivement ses marques. Même lorsqu’il n’est pas à 100 % de ses capacités, il est indispensable au collectif de l’OL.

Jean-II Makoun (4) : Malgré une frappe sur le poteau en fin de première période, il est passé totalement à côté de son match. Plus efficace dans le travail défensif, il a eu du mal à trouver sa place dans l’entrejeu lyonnais. Remplacé sous les sifflets de Gerland par Govou (61e)

Miralem Pjanic (6,5) : Auteur d'un but salvateur (85e), le Bosniaque a orienté le jeu de son équipe. Il s'est donné à fond dans les duels. Une bonne prestation.

Michel Bastos (5) : Titularisé à droite, il a manqué de spontanéité. Il a très rarement été en mesure de déborder sur son aile. Des duels perdus et des passes imprécises aussi. Remplacé par Källström (70e).

Bafé Gomis (5,5)  : De l’activité et de bonnes intentions, l’ancien Stéphanois ne s'est pas ménagé, souvent dos au but. Sévèrement sifflé par le public de Gerland lors de son remplacement par le jeune Lacazette (78e).

Lisandro (6,5) : À l’origine des meilleures actions des siens (60e, 73e), l’Argentin a une nouvelle fois fait parler sa conduite de balle et son intelligence de jeu. Buteur sur penalty, il a inscrit son 14e but en Ligue 1.

à lire également
Vue de Lyon – Au premier plan, Gerland © Métropole de Lyon
Après le départ de l’Olympique lyonnais pour Décines, les inquiétudes étaient vives concernant le devenir de Gerland. Mais l’arrivée du Lou et l’installation de l’académie de basket créée par Tony Parker ont clairement changé la donne.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut