Jean Michel Aulas
© Tim Douet

Le PSG réplique aux déclarations “calomnieuses” de Jean-Michel Aulas

La sortie médiatique du patron de l’OL n’a pas été très appréciée du côté du PSG. Le Paris-Saint-Germain lui répond, l’invitant une nouvelle fois à concentrer ses commentaires uniquement sur les affaires de son club”.

Il faut des règles qui soient les mêmes pour tout le monde. Quand on est français, on paye ses impôts comme tout le monde. Quand on est qatari, je crois comprendre que l'on n'a pas les mêmes règles fiscales que les autres", a lancé Jean-Michel Aulas ce mercredi, échauffé par les possibles indemnités de départ de Laurent Blanc et une concurrence "déloyale" dans le dossier Ben Arfa.

Il n'en a pas fallu plus au club parisien pour réagir aux "nouvelles déclarations erronées et calomnieuses de Jean-Michel Aulas sur le Paris-Saint-Germain", par le biais d'un communiqué.

Des impôts équivalents au budget de l’OL

Le but du club parisien est de rappeler qu’“il ne bénéficie d'aucun traitement fiscal particulier ou privilégié et a toujours été très respectueux de l’ensemble des règles de la loi française, de la Fédération française de football et de la Ligue de football professionnel".

En guise d'argumentaire, le PSG indique que, plus il grandit, "plus il nourrit les différentes collectivités publiques et organismes sociaux de ses multiples contributions économiques et financières", et précise que, depuis l'arrivée de Qatar Sports Investments, les charges sociales patronales et salariales auraient augmenté de 283 % en cinq ans. Histoire d'enfoncer le clou, le PSG rappelle que les impôts et charges qu'il acquitte chaque année représentent pratiquement l'équivalent du budget d'un club comme l'OL, à savoir 170 millions d'euros.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut