Le match Metz-OL arrêté après des jets de pétards sur Anthony Lopes

Deux pétards ont explosé aux pieds du gardien lyonnais alors que son équipe était menée 0-1 sur la pelouse de Saint-Symphorien.

Vraiment pas le meilleur moyen de se rassurer avant le choc de Séville mercredi. Aussi bien sportivement que d'un point de vue psychologique. Menés 0-1 à la demi-heure de jeu, les Lyonnais ont vu leur match interrompu après que des projectiles lancés depuis les tribunes ont atteint leur gardien, Anthony Lopes. Le premier a ricoché sur sa tête avant d'exploser à ses pieds. Ses coéquipiers, le médecin de l'OL ainsi que des joueurs messins lui sont venus en aide, avant qu'un second pétard n'explose aux pieds du portier champion d'Europe.

L'arbitre de la rencontre, Lionel Jaffredo, a interrompu le match et renvoyé les deux équipes aux vestiaires. Anthony Lopes a été transporté à l'hôpital pour évaluer les séquelles des explosions de pétards, sur ses tympans notamment. La tribune messine ne s’apaisant pas, le match n'a pu reprendre dans le délai réglementaire de 45 minutes. L'arbitre l'a donc définitivement interrompu.

 

"Inadmissible et impensable" pour Aulas

Des joueurs messins aux dirigeants lyonnais en passant par les responsables de la Ligue de football professionnel (LFP), tout le monde a déploré le comportement de la minorité de spectateurs en cause. Disant "regretter les incidents", le directeur exécutif de la Ligue, Didier Quillot, a prévenu que la LFP "sera intransigeante sur la suite de ce dossier".

"On a porté atteinte à l'intégrité d'un joueur, qui est un joueur majeur, et ce trois jours avant un match de Ligue des champions", a pour sa part regretté Jean-Michel Aulas. "On peut dire qu'il y a une pénalisation qui est très forte", a poursuivi le président lyonnais pour qui "les délégués et l'arbitre ont pris la bonne décision". "La sécurité doit être assurée par le club qui reçoit, a-t-il ajouté, on a vu qu'il y avait des choses probablement inadmissibles et impensables, qu'on ne pensait pas voir sur un terrain"

Anthony Lopes est rapidement sorti de l'hôpital eta pu rentre à Lyon avec le reste de l'effectif. Il doit voir un médecin ORL.

Lire aussi : Football Leaks, "la France est concernée"

1 commentaire
  1. FEFI - dim 4 Déc 16 à 11 h 42

    Après Bastia, Metz...quel beau sport et bel exemple.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut