L'OL patine face à Valenciennes (1-1)

La bande à Rémi Garde n'a pas été en mesure de confirmer son regain de forme lors de la venue de Valenciennes à Gerland samedi soir (1-1). Lyon piétine...

Un OL mi-figue, mi-raisin

Le VAFC avait prévu son coup : en affichant leur profond respect dans la presse pour l'équipe lyonnaise, les hommes d'Ariel Jacobs avaient surtout une petite idée derrière la tête : jouer crânement leur chance face à l'OL. Le 18e de Ligue 1, certes limité tant physiquement que techniquement, a joué avec ses armes du moment. Cela a été suffisant pour quitter le Rhône avec un précieux point. De son côté, l'OL après avoir dominé son sujet et ouvert le score sur une belle action collective s'est endormi. En clair, ils se sont reposés sur leurs lauriers. Il a fallu attendre le but égalisateur de Valenciennes pour voir les Lyonnais jouer au football. Et aller de l'avant. Un réveil trop tardif.

Vercoutre, retour réussi ?

Six mois et demi qu'il attendait ça. Depuis sa rupture des ligaments croisés du genou droit, le portier de l'OL souhaitait refouler les pelouses de Ligue 1. En l'absence de Mathieu Gorgelin (blessé), Rémy Vercoutre a donc retrouvé sa cage sans savoir si c'était un intérim ou jusqu'à la fin de la saison. Quoi qu'il en soit, si Vercoutre a protégé la maison rhodanienne sur les offensives du VAFC (13e, 53e), ce dernier est loin d'avoir assuré son rôle lors du but égalisateur de Bahebeck (1-1, 66e). Sur les images, le gardien semble enlevé son bras et laisser filer tranquillement le ballon dans ses cages. Déroutant. Toutefois, il se rattrapera en gagnant son face-à-face avec Le Tallec (82e). Pour son retour sur un pré de Ligue 1, Rémy Vercoutre obtient donc la moyenne.

4-4-2 en losange, un système gagnant ?

Si pour remporter le derby, Rémi Garde avait été contraint de faire évoluer son équipe en 4-2-3-1, ces derniers temps, l'OL a pris l'habitude d'évoluer en 4-4-2 en losange. D'ailleurs, l'entraîneur lyonnais avait pris le soin d'expliquer dans la semaine les bienfaits de ce système. "Ça me permet de m’appuyer sur la majorité de mes meilleurs joueurs. Ce système a donné confiance à l’équipe." Ce samedi face au VAFC, le 4-4-2 (losange) a une nouvelle fois été adopté. Et a bien fonctionné. Avec un Henri Bedimo parfait dans son rôle sur l'aile gauche. L'ancien Montpelliérain n'a pas manqué de s'illustrer en délivrant une passe décisive (sa deuxième de la saison) à Bafé Gomis, auteur de son 4e but en L1 cette saison.

à lire également
Groupama Stadium Décine © Tim Douet
La question revient régulièrement dans les discussions et les réseaux sociaux : est-il encore possible d’acheter des places pour OL - FC Barcelone qui se jouera à Lyon (en fait Décines) le mardi 19 février ? 
1 commentaire
  1. Florence11 - 29 novembre 2013

    C'est pas comme ça que l'on est prêt à revoir notre club en ligue des champions!!!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut