Dopage : "combien d'affaires ne sont pas sorties ?"

Julien Benneteau réagit aux aveux d'Andre Agassi qui confie avoir consommé un produit interdit et avoir été couvert par l'ATP, l'organisation qui régit le tennis professionnel masculin.

Une icône qui avoue volontairement s'être dopée : l'affaire fait grand bruit dans le monde du tennis, même si rares sont les joueurs à oser en parler publiquement. Dans une autobiographie à sortir, Andre Agassi confie avoir consommé de la métamphétamine. Il aurait menti à l'ATP pour éviter une suspension et - c'est le plus choquant - l'organisation qui régit le tennis aurait consenti à ne pas ébruiter l'affaire.

Interrogé sur le sujet, Gilles Simon a préféré botter en touche. Et Sébastien Grosjean demeure prudent : "Je suis surpris, oui. Déçu, un petit peu. Et si c'est vrai, c'est triste aussi. Pour moi, ça reste un immense champion qui a tout gagné (...) S'il a pris du Vicks, heureusement que l'ATP n'a rien dit. Car en France, on peut être positif en prenant du Vicks", a-t-il confié hier, en conférence de presse.

Julien Benneteau, connu pour son franc parler, estime qu'Agassi devrait se taire. "C'est facile de le faire après coup", lâche-t-il, amer. Le Bressan dénonce cette faculté à "étouffer les affaires". "Combien d'affaires ne sont pas sorties ?", s'interroge-t-il.

à lire également
tennis
Le tournoi ATP de Lyon s’annonce palpitant. Le canadien Felix Augier-Aliassime, 18 ans, la révélation du début de saison sur le circuit, a confirmé sa participation au tournoi de Lyon, du 18 au 25 mai prochain, juste avant Roland-Garros.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut