OL - Nancy  : Rémi Garde fustige Monsieur l’arbitre !

Il régnait une drôle d’atmosphère, mercredi soir, dans la zone mixte du stade de Gerland. Rémi Garde n’a pas manqué de livrer son sentiment sur l’arbitrage de la rencontre, jugé partial. Ambiance.

Depuis sa prise de fonction en juin 2011, on ne l'avait jamais vu dans un état pareil. A l'issue du match nul obtenu par l'OL contre Nancy (lire ici), c'est un Rémi Garde extrêmement remonté qui s'est présenté face aux médias. L’entraîneur lyonnais avait qu’une idée en tête : exprimer son désaccord à l’égard de Jean-Charles Cailleux, coupable notamment d’avoir oublié de siffler un penalty en faveur de Lyon à la 54e minute. "Nous avions les moyens d'ouvrir le score si un penalty nous avait été accordé logiquement. Je pense que c'est le tournant du match. Nous avions les moyens de gagner mais on nous a empêché de le faire. Je me permets de parler de ce qui a cloché durant cette rencontre", a indiqué Garde remonté comme un coucou.

Lorsqu’un journaliste lui fait justement remarquer que ses joueurs n'ont pas été exempts de tout reproche, Rémi Garde montre ses premiers signes d’agacement. "Je veux donc bien dire que mon équipe n'a pas fonctionné aussi bien que d'habitude mais il y a eu pas mal de contre-temps dans cette rencontre. J'ai été contraint de faire sortir Anthony Réveillère sur blessure au bout d'une demi-heure et Alexandre Lacazette à la mi-temps."

Garde adresse un message aux arbitres

Toujours pas calmé, le technicien rhodanien reste fidèle à sa ligne de conduite du soir. Selon lui, c’est bel et bien l’arbitre qui a empêché Lyon de faire la différence face à Nancy. "On ne peut pas gagner les matches quand on est pas simplement arbitré normalement", lâche-t-il un brin furibard.

Rémi Garde, qui au passage a snobé les radios et les télés, tente de justifier sa diatribe sur l'arbitre. "Je me permets de vous donner mon avis car ces derniers temps j’entends beaucoup de commentaires sur les arbitres. Des gens se sont plaints à plusieurs reprises que nous avions eu beaucoup de penalties. (...) Si nous méritons d'avoir des penalties, comme ce mercredi soir, il faut appliquer le règlement et les siffler." Le coach de l'OL conclut en guide d’avertissement à qui voudra bien l’entendre : "J'espère qu'à l'avenir on nous les accordera, où que ce soit et dès le prochain match".

Lire aussi  : OL : Bastos évite la défaite (vidéo)

à lire également
Grand stade Parc OL
À l'occasion de la première journée de Ligue 1, l'Olympique lyonnais s'est imposé contre Amiens (2-0). Un premier succès à domicile pour les joueurs de Bruno Genesio. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut