Jean-Michel Aulas
© Tim Douet

Ligue 1 : Aulas met en garde l’OM à propos des fonds d’investissement

Alors que l’Olympique de Marseille serait en contact avancé avec le fonds d’investissement Doyen Sport, Jean-Michel Aulas a mis en garde son homologue marseillais Vincent Labrune à propos de l’utilisation de ce moyen sur le marché des transferts.

L’entraîneur de l’OM est Michel et il a amené dans ses valises Lucas Silva, prêté par le Real Madrid. Le point commun entre les deux hommes ? Ils appartiennent à Doyen Sport, un fonds d’investissement basé à Malte. Le phénomène se démocratise et des clubs comme Valence ou Monaco ont recours à ces entités pour aligner une équipe compétitive, mais avec le risque de ne plus avoir de contrôle sur leurs transferts. Jean-Michel Aulas, qui a été particulièrement agacé par l’intervention d’un fonds d’investissement sur le dossier Sergi Darder (lire par ailleurs), tient à mettre en garde l’OM.

"Les problèmes que l’on a rencontrés, explique Jean-Michel Aulas au Phocéen, c’est que l’on discutait avec un club pour un joueur, mais que ce club n’était pas responsable à 100 % du joueur. Même avec l’accord du joueur et du club, on peut se retrouver dans une situation où le fonds n’est pas d’accord et bloque les négociations." Les négociations autour du milieu relayeur espagnol ont duré de longues semaines et se sont solutionnées dans les derniers jours du mercato pour voir l’international Espoirs débarquer à Lyon (lire notre article).

“Personnellement, je ne souhaite pas entrer dans ce système-là”

Le président de l’Olympique lyonnais n’a pas apprécié son expérience avec ces entités. Il recommande donc à Vincent Labrune de faire attention sur ce sujet, même si Jean-Michel Aulas précise qu’il ne sait pas si Doyen Sport intervient réellement à l’Olympique de Marseille.

"Personnellement, je ne souhaite pas entrer dans ce système-là. Monaco l’a fait, car il bénéficie d’une fiscalité et de principes juridiques avantageux. Si l’OM le fait, je crains qu’il ne s’expose à des retours de bâton dans les mois ou les années à venir, car tout ce qui touche aux transferts est très réglementé ici. Il faut être très prudent avec ce genre de choses, surtout lorsque l’on représente comme nous des investisseurs cotés en Bourse. Je ne dis pas que c’est fondamentalement une mauvaise chose, mais c’est comme l’utilisation d’agents mandatés par les clubs, ce sont des choses qui font l’objet d’une attention toute particulière du monde judiciaire", a déclaré le président lyonnais au quotidien provençal.

L’actualité de l’OL, 7/7, c’est sur notre site Internet www.olympique-et-lyonnais.com
à lire également
18 interpellations, 9 policiers légèrement blessés et 3 vitrines de magasins dégradées : le bilan de cette nuit de célébration de la victoire de l'Algérie en CAN reste relativement bon selon la préfecture, compte tenu de l'importante affluence dans les rues de Lyon.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 6 septembre 2015

    Fascinant JM Aulas... on se demande toujours qu'est-ce qu'il pense vraiment vu que toute sa com n'est qu'une immense manipulation. Une fois il était contre Monaco (il voulait qu'ils jouent avec l'italie) parce qu'il sait qu'il y a peu de places pour la ligue des champions (qui lui sert à payer son stade), et qu'un concurrent de moins, c'est mieux pour ses affaires. . Là, donner des conseils à l'OM... Perplexe. A mon avis, c'est le flot de capitaux que pourrait avoir l'OM qui l'emm... le plus. Quand même, quel spectacle le footbusiness ! :o)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut