OL ASSE
@PHOTOPQR/LE PROGRES/Celik Erkul

L’OL a pris une fessée à Saint-Etienne

Ce dimanche soir, l’OL a lourdement chuté dans le Forez (3-0). Saint-Etienne n’avait plus gagné de derby, à Geoffroy-Guichard, depuis vingt ans.

L’OL et sa série d’invincibilité...

Le Chaudron attendait ça depuis le 5 avril 1994. Dimanche soir, l'AS Saint-Etienne, soutenue par 36 004 spectateurs, a mis fin à plus de vingt ans de succès lyonnais dans son antre de Geoffroy-Guichard. Si, lors de l'entame de rencontre, les débats sont équilibrés, les Stéphanois finissent par prendre l'ascendant face à des joueurs de l'OL qui manquent cruellement de hargne. L'ASSE presse haut et trouve l'ouverture grâce à une tête rageuse de Bayal Sall (1-0, 18e). Sur ce coup, la défense lyonnaise est aux abonnés absents. Comme tout au long de la partie.

Malgré tout, l'OL n'abdique pas et tente de revenir. En conservant le ballon, les Lyonnais se procurent quelques occasions. À l'image du tir en pivot de Fékir (25e) et d'une frappe de Bisevac contrée par la main de Van Wolfswinkel (29e) non sifflée par l'arbitre.

Mais les Verts, plus entreprenants, signent un doublé par Van Wolfsinkel (2-0, 39e) puis enfoncent le clou avec une frappe de Cohade qui fait mouche (3-0, 68e). Le penalty raté d'Alexandre Lacazette (lire ci-dessous) symbolise parfaitement la déroute de l'OL sur le terrain de son ennemi de toujours.

Le duo Fékir-Lacazette a-t-il assuré ?

En totale réussite ces derniers temps, le duo 100 % “maison lyonnaise” n'a pas été en grande réussite. C'est le moins que l'on puisse dire. Pas vraiment aidés par leur milieu de terrain, les deux compères ne sont pas parvenus à inquiéter Stéphane Ruffier. Pis, Alexandre Lacazette rate même un penalty en fin de rencontre (70e).

Si les artificiers rhodaniens n'ont pas assuré, le milieu de terrain de l'OL n'a guère été plus reluisant. Moins tranchants et agressifs que les Verts, les coéquipiers de Maxime Gonalons ont assurément perdu la bataille du milieu de terrain. Steed Malbranque, dans un rôle de 10, est passé à travers et son compère Jordan Ferri est apparu totalement emprunté. La faillite a donc été collective...

Bisevac devait-il débuter ?

Tout au long de la semaine, à cause d'une douleur à une cuisse, un doute persistait sur la présence de Milan Bisevac sur le pré de Geoffroy-Guichard. Jugé apte par le staff lyonnais, le Serbe est aligné aux côtés de Samuel Umtiti pour ce choc contre les Verts. Souvent pris de vitesse et auteur de nombreux gestes fébriles, le défenseur central a complètement raté sa sortie. Comme l'ensemble de la formation lyonnaise, Milan Bisevac n'a pas répondu aux attentes. Dans un derby, ça ne pardonne pas.

L'actualité de l'OL, c'est sur Olympique-et-lyonnais.com
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut