Puel : "Je n’ai pas pris en compte le côté conservateur du club"

Claude Puel fait le point. Il admet que sa méthode a pu paraître assez rigide au départ. Il affirme qu’il a bougé les lignes. Il fait comme s’il allait rester et continue de penser au titre. "Il y avait obligatoirement des choses à mettre en place. C’est le contraire qui était surprenant par rapport à ce que pouvaient représenter Lyon et ce vers quoi on devait tendre. Je n’avais pas pris en compte l’aspect conservateur du club. C’est vrai que j’ai fait bouger des lignes par rapport à la presse, par rapport aux joueurs, sur des choses qui me paraissaient assez évidentes et dans la normalité pour tout le monde. Ça a pu choquer mais ce passage était obligé."

Le Progrès

à lire également
Najat Vallaud-Belkacem
Celle qui a été élue “Lyonnaise de l'année” en 2007 par Lyon Capitale était l'invitée de France Inter ce matin pour parler de sa nouvelle vie professionnelle.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut