Capture d’écran 2012-02-01 à 10.42.58

Villeurbanne : un candidat FN rappelé à l'ordre après des "dessins excessifs"

Candidat aux législatives de juin prochain, Stéphane Poncet exécute une à deux caricatures quotidiennes sur son blog. Il est dans le viseur de la direction de son parti pour certains croquis stigmatisant des imams ou des jeunes étrangers bénéficiant d'allocations sociales. Il passera prochainement en commission des conflits du FN.

Peut-on rire de tout ? Quelles sont les limites à la liberté d'expression ? Et surtout jusqu'où ira le nouveau Front national dans sa stratégie de dédiabolisation et d'écrémage de ses éléments radicaux ? Après les conseillers régionaux Olivier Wyssa et Alexandre Gabriac, après celle du conseiller municipal de Vénissieux Yvan Benedetti, un autre membre du parti de Marine Le Pen passera prochainement en commission des conflits du FN : Stéphane Poncet. Candidat aux législatives à Villeurbanne, il est l'auteur de caricatures sur son blog. C'est la passion de ce cadre de la fonction publique de 44 ans : il en exécute une à deux par jour. Mais certaines flirtent avec la limite.

Capture d’écran 2012-02-01 à 10.42.16 ()

"Il caricature aussi les idées du Front national"

C'est Europe 1 et Le Progrès qui ont révélé la teneur outrancière de certains croquis, ce mardi. Et la direction du parti semble encline à sanctionner le caricaturiste. Interrogé par Europe 1, Louis Aliot, conseiller régional FN, a trouvé les croquis "grotesques", "ignobles". Nous avons contacté ce mercredi matin Steeve Briois, bras droit de Marine Le Pen. Tout en admettant "le droit à la caricature", il juge "certains dessins excessifs". "Il y a quelques limites à se donner. Avec ces dessins, il caricature aussi les idées du Front national", déplore-t-il.

A voir ce Noir clamer fièrement être "prioritaire dans le logement, l'emploi, les prestations sociales" s'estimant "intouchable", ne couche-t-il pas sur papier le programme de Marine Le Pen de réserver ces bénéfices aux seuls Français ? Pas pour Steeve Briois. "La préférence nationale ne se fait pas sur la couleur de peau, la religion ou l'origine des gens, mais en fonction de leur nationalité. Les Noirs français peuvent aussi bénéficier de la préférence nationale", corrige-t-il. Il a aussi une pensée pour les militants du parti d'origine étrangère. "Ces caricatures peuvent être blessantes". Et d'annoncer un rappel à l'ordre du Villeurbannais. Celui-ci pourrait du coup se voir retirer son investiture aux prochaines législatives.

Capture d’écran 2012-02-01 à 10.42.58 ()

"90 % de mes dessins sont contre Nicolas Sarkozy"

L'intéressé tombe des nues. "Cherchez un dessin raciste sur mon blog, vous ne trouverez pas", lance-t-il. Selon lui, ses caricatures "sont moins pires" que celles de Charlie Hebdo, qu'il lit régulièrement. Il estime aussi que les traits morphologiques des tribus ou populations étrangères sont "plus caricaturaux chez Lucky Luke ou Tintin". "90 % de mes dessins sont contre Nicolas Sarkozy. Mais si j'ai envie de me moquer des imams, c'est mon droit", observe-t-il.

Stéphane Poncet a reçu un appel de la direction du Front national le sommant de retirer de son blog ces dessins. Il s'est exécuté. "C'est de la censure", maugrée le Villeurbannais. Il est soutenu par Christophe Boudot, conseiller régional et numéro deux du FN dans le Rhône qui estime "qu'il n'y a pas d'affaire". "L'humour, c'est très personnel. On est pour la préférence nationale. Ça peut être illustré en dessin". La fédération du FN du Rhône, acquise à Bruno Gollnisch, n'est pas en phase avec la stratégie de la présidente du FN.

Lire aussi  : Le caricaturiste du FN passera en commission des conflits

4 commentaires
  1. lyon-olé - 1 février 2012

    Mais que fait Charlie Hebdo et la presse bien-pensante de gauche, la liberté d'expression est attaquée et bafouée !Il y a trois mois, on nous a bassiné avec les caricatures de Charlie Hebdo en nous rappelant à tire-larigot qu'une caricature ne pouvait être offensante, et aujourd'hui on nous dit exactement le contraire. Deux poids deux mesures encore une fois. Les défenseurs de Charlie Hebdo vont ils défendre le (très mauvais) caricaturiste du Front National ?

  2. Sergent de ville - 2 février 2012

    Plutôt d'accord avec le commentaire précédent. On ne combat pas des idées en les censurant.

  3. Judi - 2 février 2012

    Je suis aussi d'accord et même hahaped donne la même réponse. Donc tout est correct.

  4. Martin de Givors - 2 février 2012

    Il ne faut pas tout mélanger, si je suis un farouche partisan de la liberté de création et d'expression sans sélectivité, il y a des écrits et des dessins qui ne sont pas acceptables en regard de nos valeurs et du Droit. Naturellement, si on se réfère à ces deux dessins, outre qu'ils s'inscrivent dans la culture classique de la ''Beauf populace''militante que draine le FN, et contrairement aux caricatures de Charly Hebdo son auteur cible et agresse une population bien précise. Dans cette affaire, il appartient à la justice de dire le Droit. Que Mme LE PEN se couvre d'un voile de virginité en prenant des mesures conservatoires internes à l'égard de son Militant,alors que par ses déclarations quotidiennes à l'égard des populations d'origine immigrées, elles encourage de fait ce type de pratiques ''culturelles, notamment quand elle participe à un rassemblement Européen d'extrême droite et à Vienne En Autriche où dans tous les discours l'étranger est selon eux le mal absolu...

  5. lyon-olé - 3 février 2012

    Le problème Martin c'est que les caricatures de Charlie Hebdo s'en prennent, comme celles du mauvais caricaturiste du Front, à des groupes bien définis : catholiques, musulmans, beaufs français, etc. Il ne faut pas tout mélanger (Bal autrichien), la liberté d'expression doit s'appliquer à tout le monde : extrême droite, extrême gauche, etc.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut