Michèle Picard maire de Venissieux © tim douet
Michèle Picard maire de Venissieux ©tim douet

Vénissieux : les arrêtés anti-expulsion ne passent pas auprès du Préfet

Le Préfet du Rhône a saisi le tribunal administratif de Lyon et demande la suppression des arrêtés signés par Michèle Picard, maire de Vénissieux. Ils interdisent les expulsions locatives, les saisies immobilières et les coupures d’eau, d’électricité et de gaz.

Au début du mois d’avril, Michèle Picard, la maire PCF de Vénissieux, signait pour la 7e année consécutive trois arrêtés interdisant, sur le territoire communal, les expulsions locatives sans solution de relogement, les saisies immobilières et les coupures d’eau et d’énergie.

La préfecture du Rhône a saisi le tribunal administratif de Lyon pour demander leur suppression. L’audience devrait avoir lieu le mardi 10 mai, à 15h30. L’occasion pour Michèle Picard de défendre son action, "avec la volonté de faire évoluer la jurisprudence et qu’un jour ces arrêtés constituent un rempart légal contre l’injustice des expulsions", exprime-t-elle dans un communiqué.

Les années précédentes, ces arrêtés ont été invalidés par la justice administrative car jugés illégaux.

Le jour de l’audience, un rassemblement devrait être organisé à partir de 14h45, pour faire face "à l'urgence sociale et à l'exclusion qui plongent des milliers de familles dans une détresse insoutenable".

1 commentaire
  1. Le Petit Pop - 28 avril 2016

    Recalés car illégaux: cela fait des années que le PCF fait le coup, ce n'est que du petit populisme qui donne de faux espoirs à des gens modestes qui ne sont en fait que manipulés et méprisés par cette caricature de communistes.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut