Région : Wauquiez et Meunier embarrassent leur propre camp

Le candidat aux régionales Laurent Wauquiez et son second sur la liste métropole Philippe Meunier (député du Rhône) ont fait parler d’eux hier lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée. Alors que le Gouvernement avait appelé à l’unité nationale après les attentats de Paris, la séance a brutalement mis à mal cette volonté de rassemblement, avec en tête les deux élus de notre région.

Laurent Wauquiez a dégainé le premier en affirmant : "Merah, Kouachi, Coulibaly... pourquoi ces terroristes étaient laissés dans la nature ?" Avant d'enchaîner sur sa proposition de création d'un "centre d'internement" pour les personnes fichées pour terrorisme. Une proposition qui, selon Manuel Valls, soulève de "graves problèmes de droit par rapport à la Constitution et par rapport à nos obligations internationales", comme nous l'écrivions déjà ce week-end. Une proposition que l'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic a jugée totalement "saugrenue".

"On ne peut même pas faire une loi, puisque c'est contraire à notre Constitution. Ce serait contraire à notre Déclaration des droits de l'homme. Et à partir de quel degré de radicalisation on va les mettre dans ces centres ? Qui va dire “Là il est à 4,5 ou 6 sur l'échelle de Richter de la radicalisation” ? Comment va-t-on le définir ? Qui va décider ça ? Quand on balance une idée aussi saugrenue, il faut se poser ces questions-là. C'est incroyable d'entendre des trucs pareils", a déclaré le juge sur France Inter.

Dans sa réponse à Laurent Wauquiez, le Premier ministre a largement insisté sur le rôle qu'aura le Conseil d'État pour juger une telle proposition et invité le maire du Puy-en-Velay à "affiner ses propositions". Une attaque en filigrane à l'intention du député Les Républicains qui est lui-même… conseiller d'État en service détaché.

 

Philippe Meunier veut “restreindre” les conditions d’obtention de la nationalité française

De son côté, Philippe Meunier a demandé à Manuel Valls de rendre "plus restrictives" les conditions d’obtention de la nationalité française. Nouvelle réponse acerbe de Manuel Valls : "La confusion que vous opérez dans votre question, le fait de rendre par les propos que vous tenez tout étranger suspect, ça, vous nous trouverez toujours devant pour dire non", a affirmé le Premier ministre, en reprochant au député du Rhône d'être dans "l'amalgame".

 
Valls piqué au vif après une proposition de... par LCP

Des propos critiqués à gauche comme à droite

Une séance difficile donc pour nos deux élus. Si la gauche a unanimement critiqué l'attitude de l'opposition, de nombreuses critiques se sont aussi fait entendre au sein même des rangs de cette dernière.

Ce mardi soir, en bureau politique, François Fillon a parlé d'une séance "lamentable" et s'est désolé de la prestation de certains collèges "irresponsables", rapporte Libération. Même son de cloche du côté de Franck Riester, qui a avoué s'être "enfoncé dans son siège" durant la séance, tout comme ses collègues Édouard Philippe et Thierry Solère, ajoute le quotidien sur son site.

 

La fin de la suspension de la campagne ?

Fait intéressant, lors de ces questions au gouvernement à l'Assemblée, Valérie Pécresse et Christian Estrosi ont comme Laurent Wauquiez pris la parole. Trois candidats en véritable ballottage dans leurs régions respectives. Trois candidats coincés entre le Front national et le PS.

14 commentaires
  1. Ivanhoé - 18 novembre 2015

    Pourquoi ne pas faire évoluer le droit pour valider la proposition de Wauquiez ? Aujourd'hui c'est soit les terroristes soit nous...arrêtons d'être bisounours...

  2. Jean Jaurès - 19 novembre 2015

    Vouloir régler les problèmes de cet ordre appelle de la cohérence! Meunier et Wauquiez, comme toute la Droite, comme l'Extrême-Droite et la quasi totalité de la Gauche en sont fortemetn démunis! Si Wauquiez et Meunier n'ont pas tort d'envisager ces solutions... il faut en même temps ouvrir des perspectives pour équilibrer la balance de la justice, sinon tout recommencera, éternellement! Le communautarisme, c'est la guerre! Et aujourd'hui, à part quelques esprit lucides, c'est toute la classe politique qui s'enferme dans cette voie mortifère! Un exemple: aujourd'hui on finance le communautarisme en organisant le développement séparé des enfants, autre nom de l'apartheid scolaire. Chacun son école et la suspicion généralisée! C'est un crime organisé, et il faudra rendre des comptes!

  3. Jean Jaurès - 19 novembre 2015

    Bref, la laïcité, au coeur du pacte républicain, n'est pas à géométrie variable! Merci à Lyon Capitale de laisser en ligne ce type de message qui pour vocation d'affirmer l'universalité des valeurs de notre République! Quand je poste sur Lyon Mag, un message sur deux que je leur envoie est censuré! Ils ont peur de la vérité! Par exemple leur forum est rempli de posts anti musulmans (je ne dis pas anti islamistes qui peuvent être recevables) mais dès qu'il s'agit de mettre en cause la responsabilité et l'aveuglement de la classe politique communautariste, rien ne passe! C'est pas bien Lyon Mag! Vous vous disqualifiez! 'Je n'ai qu'une seule passion, celle de la vérité!' Zola

  4. Jean Jaurès - 19 novembre 2015

    C'est en cela que la quasi totalité de la classe politique actuelle, comme la rédaction de Lyon Mag et ses collaborateurs occasionnels... sont complices des crimes du moment.

  5. spacelex - 19 novembre 2015

    Plus ça va, plus ils me plaisent ces deux là ! Les solutions se trouvent forcément hors des sentiers battus. Soyez créatifs ! Malek Boutih et son idée d'une colonne républicaine de musulmans me plait de plus en plus aussi. Et encore plus lorsqu'il déclare «J'en ai marre du procès d'intention qui dit que la France est toujours raciste et les autres toujours victimes» qui enterre 35 ans de totalitarisme de la pensée socialiste et de son idéologie qui voulait qu'aimer la France c'était haïr les autres. Mais la bête résiste puisqu'il se fait critiquer, par ses 'amis' socialistes, pour son état des lieux, sans concessions, des quartiers en difficultés et de leur population. La réalité et la vérité ne semblent toujours pas au programme de nos idéologues socialistes.

  6. Jean Jaurès - 19 novembre 2015

    Malek Boutih, membre du PS, est en effet un vrai républicain, et ses camarades socialistes lui tombent dessus! Oui, ceux-ci sont complices des crimes, comme les autres à Droite! L'histoire devrait leur servir de leçon pourtant! C'est toute la classe politique qui pendant des décennies a voulu garder l'Algérie, en maintenant les Algériens avec un statut inférieur, des sous-citoyens! Mitterrand en tête! Et bien sûr avec le concours de la Droite et de l'Extrême-droite! Il ont trahi la promesse de 1789 et cela s'est terminé comme on sait, avec des ressentiments de part et d'autre! Comme hier, ils se disent sincères mais leur position n'est pas tenable, c'est un 'refoulé' et cela va nous coûter cher! Vive la Gauche républicaine, la Gauche forte!

  7. Jean Jaurès - 19 novembre 2015

    Malek Boutih condamne le port du voile dans l'espace public, une mesure salutaire! La société doit être un rassemblement de citoyens, pas une addition de particularismes! Rejoignez Malek Boutih au PS pour mettre dehors tous les communautaristes!

  8. Robes Pierre - 19 novembre 2015

    Queyranne 48 années en politique remercie Wauquiez il vient de perdre l'élection du 6 & 13 décembre. c'est bien dommage, enfin pas sur , on sait plus.

  9. Epsilon - 19 novembre 2015

    Qui est encore assez naïf pour écouter le 'yakafokon' de Wauquiez? Qui n'a pas trouvé honteux le comportement de la droite depuis vendredi? Les promesses jamais tenues, la démagogie, les crimes écologiques, la corruption, les propos racistes, les affaires...Est-ce que leurs électeurs ont toute leur tête? Le salut viendra des politiques qui s'associent à la société civile pour trouver des idées neuves et se tournent vers l'avenir, comme à Grenoble, comme la liste du Rassemblement

  10. spacelex - 19 novembre 2015

    Grenoble, terre brulée tombée aux mains des ayatollah verts, grâce à un 'expert' politique du PS. On me dit dans mon oreillette qu'il se serait reconverti en directeur de campagne de JJQueyranne/Grisounet. Ouf ! me voilà rassuré! Grenoble, ville placée sous très haute sécurité ... ah non me dit-on, ils ont enlevé les caméras de surveillance ! Trop dommage ! Finalement, le plus difficile durant cette séance aura été, pour les 'socialistes' et les mollassons centristes, d’accepter la pertinence des propos de nos deux élus. Ah! j'ai cru voir Bartolone au perchoir, le candidat socialiste relégué derrière le FN et la droite ! 🙂

  11. Osorkon - 22 novembre 2015

    Le profil de Wauquier m'inquiète un peu. Je l'observe depuis quelque temps et pense maintenant qu'il manifeste une personnalité instable et cassante. Je pense qu'on ne doit pas confier de grandes responsabilités politiques à un individu de ce type.

  12. spacelex - 4 décembre 2015

    A 'instable' 'cassant', je réponds capacités assumées à réagir et à décider. Il nous faut absolument cet air frais venant d'Auvergne. Et Vite !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut