bouchon trafic urbain
Autoroute A6 A7, Tunnel Fourvirère © Tim Douet

Péage de transit à Lyon : les élus LR dénoncent une “nouvelle taxe”

Plusieurs députés du Rhône ont déposé un amendement pour rendre possible la mise en place de péages de transit dans les villes de plus de 100 000 habitants. Un projet contesté par les élus Les Républicains du Grand Lyon qui y voient “une condamnation morale et une taxation des automobilistes”.

Plusieurs députés du Rhône ont déposé un amendement à la loi d'orientation des mobilités (LOM) pour permettre l'instauration d'un péage urbain dit “de transit” à Lyon. Une proposition critiquée ce mercredi par les élus Les Républicains de la métropole de Lyon. “Pour résoudre les problèmes liés au transit routier dans l’agglomération lyonnaise les députés de la République en Marche ont repris leurs vieilles habitudes socialistes : la contrainte, la taxation, la condamnation morale de l’automobiliste”, dénoncent-ils. 

Comme nous l'écrivions hier, l'amendement déposé par les députés du Rhône, Thomas Rudigoz, Jean-Louis Touraine, Anne Brugnera, Hubert Julien-Laferrière, Yves Blein, Jean-Luc Fugit et Anissa Khedher proposent la mise en place d'un “tarif de transit” dans “les villes de plus de 100 000 habitants dotées d'un plan de mobilité”. “Le montant du tarif de transit est fixé [...] dans la limite d’un montant de 0,6 euro par kilomètre de l’itinéraire de contournement proposé le plus court”, écrit l'amendement. Soit environ 10 euros pour traverser Lyon via l'A6/A7 déclassée.  

La majorité macroniste poursuit une vision dogmatique excluant les habitants de la périphérie. Aujourd’hui est décidé l’abaissement de la vitesse, et demain ces élus déracinés de la vie réelle des citoyens imposeront le “péage urbain” pour que les Grands Lyonnais paient pour se rendre sur leur lieu de travail”, ont critiqué les élus LR métropolitains. 

Contacté, Thomas Rudigoz assure “qu'il ne s'agit pas du tout d'un péage urbain”. “Cela concerne la traversée de Lyon via Fourviere et l'A6/A7. Ce qui est ciblé c'est le trafic de transit. Une personne qui viendra travailler à Lyon ou voir des amis ne sera pas du tout concernée. Après les gens qui ne voudront pas prendre le contournement pourront faire le choix de payer”, assure le député de la 1re circonscription du Rhône. 

Des députés veulent faciliter un péage urbain à Lyon et ailleurs

à lire également
2 commentaires
  1. alexbreuil - 15 mai 2019

    Quelle est la proposition alternative ? Un grand contournement Ouest ?

  2. Galapiat - 15 mai 2019

    le COL, l'A45 si l'on veut continuer à circuler. Quant à ceux qui proposent un péage urbain souvenez vous des noms lors des prochaines consultations

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut