Les Verts préparent le terrain de la campagne régionale

Un projet en partenariat avec Meirieu qui tombe au beau milieu des débats sur sa possible nomination en tête de liste écologique.

Hasard du calendrier de campagne : Meirieu au coeur de l'actualité de Verts

Le 3 octobre prochain, les Verts organiseront un colloque sur le thème : " La région dans la réforme des lycées ". A travers les questions d'éducation, c'est aussi une façon pour eux de lancer leur campagne pour les prochaines élections régionales. Cette conférence prévoit entre autre un débat sur le décrochage scolaire entre orientation et innovation pédagogique. Philippe Meirieu en est l'un des intervenants principal. L'annonce de cette conférence est arrivée chez les Verts en même temps que la proposition faite par Michéle Rivasi à l'intéressé.

Celui qui se trouve aujourd'hui au centre des débats des Verts et d'Europe écologie viendra donc animer ce colloque grâce à ses compétences en sciences de l'éducation. " Nous promettons que la venue de Meirieu avait été organisée bien avant que Michéle Rivasi lui propose de devenir la tête de liste écologique en région Rhône Alpes ", déclare Véronique Moreira, conseillére régionale des Verts. Même s'ils semblent apprécier ses qualités pédagogiques, il reste à savoir si les Verts accepteront de voir Meirieu devenir leur chef de file pour les élections régionales de 2010.

Une campagne qui débute sous le signe de l'ouverture éducative

Le planning des tables rondes du colloque aura pour but de dessiner les prochaines propositions électorales des Verts. Les dispositifs éducatifs (comme la " carte M'ra ", passeport culture et sport), les budgets participatifs, le personnel TOS (Technicien et Ouvrier de Service) ou les lycées éco-responsables, sont autant de sujets pour lesquels les Verts sont à la recherche de nouvelles perspectives. Objectifs : donner à la région une impulsion innovatrice et sortir des habitudes éducatives dictée par les recteurs et académies. En clair, le groupe politique écologique souhaite saisir coûte que coûte la réforme des lycées annoncée par le gouvernement pour lancer les idées phares de la campagne des élections régionales de 2010.

Les Verts face au bilan du conseil régional de Queyranne en matière d'éducation

S'ils assument le bilan régional aux côtés du président Jean-Jack Queyranne, les Verts avouent ne pas être totalement satisfaits des mesures éducatives réalisées. Ils regrettent par exemple que celles-ci mettent en avant les restaurants scolaires bio et les lycées co-responsables d'une façon qui les excluent totalement. " Nous avons le sentiment d'avoir fortement contribué à ce qui a été fait de positif" rappelle Alain Coulombel, un conseiller régional Vert. En 2004, les Verts avaient par exemple crée une ligne dans leur budget d'expérimentation " cantine bio ".

Ils s'indignent donc que, interrogé par France 3 sur les lycées co-responsables, Jean-Jack Queyranne n'ait pas l'idée de les convier. De toute façon, ils ne considèrent pas vraiment travailler en symbiose en matière d'éducation avec le président du conseil régional Rhône-Alpes, leurs contacts n'ayant jamais vraiment été directs. Ainsi, même si ils avouent que bons nombres de leurs projets ont vu le jour grâce à la politique régionale, les Verts ne s'estiment pas totalement satisfaits des avancées en matière d'éducation.

Par exemple, le phénoméne des cantine bio reste pour eux hypothétique puisque les élèves du Rhône bénéficient en moyenne que d'un " déjeuner bio " trois fois par an. Ils regrettent aussi que les maintenances informatique des lycées ne soient pas relocalisées. Entre nouvelles perspectives éducatives, choix d'une tête de liste et bilan des institutions en place, la campagne des Verts ne fait aujourd'hui que commencer.

Lisa BRON

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut