Les têtes de liste EE-LV pour les élections municipales de Lyon en 2020
Les têtes de liste EE-LV pour les élections municipales de Lyon en 2020

Les écologistes misent sur la génération climat à Lyon

En présentant leurs têtes de liste ce mercredi matin, les écologistes ont réaffirmé leur ambition de gouverner la ville de Lyon pour les six prochaines années. Ils se lancent à la conquête de l’hôtel de ville avec une équipe renouvelée chez les militants comme dans la société civile.

Grégory Doucet, le candidat d’EE-LV aux élections municipales a présenté, ce mercredi matin ses têtes de liste pour les neuf arrondissements de Lyon. L’heure au renouvellement : sur les 9 candidats, aucun n’est un élu sortant. Pour partir à la conquête de la ville, c’est l’objectif affiché par Grégory Doucet, les écologistes s’appuient sur une équipe alternant militants (Fanny Dubot et Rémi Zinck étaient candidats aux législatives de juin 2017 et Sonia Zdorovztoff est la nouvelle secrétaire d’EE-LV à Lyon) et responsables associatifs comme Florence Delaunay de la ville à vélo ou Valentin Lungenstrass (la gonette). "Ils incarnent une diversité à l’image de notre ville (…) Ces huit personnes ont des parcours militants différents, mais l’engagement écologique chevillé au corps pour point commun", pointe Grégory Doucet. Dans leurs présentations respectives, les têtes de liste ont rappelé leurs engagements associatifs et souvent leur participation aux marches pour le climat qui ont connu une forte mobilisation à Lyon. "Je fais partie de la génération climat", se présentait ainsi Valentin Lungenstrass, tête de liste dans le 2e.

Le 3e, un arrondissement charnière

Le chef de file des écologistes mènera la bataille dans le 3e, l’arrondissement clé, alors qu’il sera candidat dans le 8e pour le scrutin métropolitain. "Le 3 est un arrondissement clé du fait du nombre d’élus qu’il envoie au conseil municipal. Nous avons donc voulu mettre un coup de projecteur sur cet arrondissement. En mettant le tête de liste municipale, sur le 3e, nous donnons aux électeurs de l’arrondissement la possibilité de choisir le maire de Lyon", avance Grégory Doucet. Pour en arriver là, les écolos auront déjà dû conquérir le 1er, le 2e et le 4e, des arrondissements où ils ont obtenu de bons scores aux européennes.

Haro sur l’attractivité

Les écologistes ont aussi dévoilé leur slogan de campagne "Maintenant Lyon pour nous". Lequel sous-entend une forme d’urgence, mais adresse aussi un tacle à la majorité sortante de Gérard Collomb. "Le modèle lyonnais reposait sur l’attractivité de la ville. Ce qui nous importe n’est pas de faire une ville pour les touristes qui viennent de l’autre bout du monde. L’attractivité doit être pour les Lyonnais et les Lyonnaises. Nous mettrons la priorité sur la qualité de vie", oppose Grégory Doucet. Le candidat EE-LV a aussi rappelé la ligne fixée par sa liste : pas d’alliance avec d’autres formations politiques avant le 1er tour

Les têtes de liste EE-LV dans les 9 arrondissements de Lyon
Lyon 1er : Sylvain Godinot
Lyon 2e : Valentin Lungenstrass
Lyon 3e : Grégory Doucet
Lyon 4e : Rémi Zinck
Lyon 5e : Nadine Georgel
Lyon 6e : Florence Delaunay
Lyon 7e : Fanny Dubot
Lyon 8e : Sonia Zdorovztoff
Lyon 9e : Camille Augey

à lire également
Equipage de la Police nationale à Lyon © Tim Douet
Face aux problèmes créés par le trafic de cannabis, la municipalité villeurbannaise sortante avait lancé une grande concertation sur la dépénalisation. Un choix jugé aujourd’hui risqué électoralement. Les remontées des habitants sur la tranquillité publique ne sont pas élogieuses.
1 commentaire
  1. philippe jamel - 29 novembre 2019

    la cop25 commence bientôt, les élections se déroulent en mars 2020, il serait bien que pour tout en politique, il y ait une concertation publique : les citoyens pourraient donner leur avis, certains ont des bonnes idées philippe

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut