Joelle Sechaud

Législatives 12e circonscription : Joëlle Séchaud veut comptabiliser le congé parental dans le calcul de la retraite

SÉRIE (12e circ./14) – Dans le cadre de la campagne des législatives, les candidats du Rhône répondent au questionnaire envoyé par Lyon capitale : quelles propositions de lois voteront-ils s'ils sont élus à l'Assemblée nationale ?Lesquelles soumettront-ils eux-mêmes au Parlement ? Joëlle Séchaud nous répond. Elle est candidate du Parti socialiste dans la 12e circonscription du Rhône (Cantons d’Irigny, Oullins, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin-la-Demi-Lune).

Joëlle Séchaud enseigne l’allemand en lycée professionnel. Depuis mars 2008, elle est également conseillère municipale à Oullins.

Lyon Capitale : Êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel ? Et l'adoption par des couples homosexuels ?

La loi actuelle ne reconnaît pas l’existence de milliers d’enfants, qui vivent partout sur notre territoire au sein d’une famille homoparentale. L’absence de reconnaissance du statut de ces familles fragilise les premières années et par conséquent l’avenir de ces enfants. Aussi, soutenant la proposition de François Hollande sur le mariage homosexuel, participerai-je, si les électeurs de la 12e circonscription m’en donnent mandat, à faire adopter une loi visant à ouvrir le droit au mariage et à l’adoption pour les couples de même sexe.

Êtes-vous pour ou contre la surtaxe Hollande de 75 % pour les revenus au-delà d'un million d'euros annuel ? Souhaitez-vous créer des exceptions pour certaines professions (sportifs, artistes...) ?

François Hollande a été élu président de la République car il a su envoyer un message de confiance aux Français, reposant sur l’exemplarité et la justice, dans les choix, dans la conception même de création de richesse et dans la répartition des efforts. Le déséquilibre de nos finances publiques exige une réforme fiscale avec de nouvelles tranches d’imposition pour les revenus les plus élevés. L’impôt doit dissuader la course aux revenus mirobolants qui ne correspondent pas à de vraies compétences. C’est pourquoi je suis aussi favorable à la création d’une nouvelle tranche d'impôt à 75 % au-delà d'un million d'euros par an. Cette contribution n’est pas à un substitut aux dépenses inutiles, mais est un acte nécessaire de justice et de patriotisme pour le redressement de notre économie et de notre pays.

Souhaitez-vous une intervention de l'État pour limiter la hausse du prix de l'essence ?

Pour la deuxième semaine consécutive, les prix des carburants sont à la baisse. Les chiffres du ministère du Développement durable montrent le litre de gazole à 1,4023 euro en moyenne contre 1,4295 euro sept jours plus tôt. Les sans-plomb 95 et 98 sont aussi à la baisse. Le blocage temporaire des prix du carburant, promis par François Hollande, n’est donc plus d’actualité. Il s’impose néanmoins de limiter la hausse des prix des carburants.

Pensez-vous qu'il faille réduire l'immigration légale en France ?

Je suis de celles et ceux qui pensent que notre pays est riche de très longue date de sa diversité, qui fait notre force, que nos différences ne doivent pas devenir des divisions, et qu’en revanche notre pays a besoin de réconciliation et d’apaisement. Il nous appartient de mener une lutte implacable contre l’immigration illégale et les filières du travail clandestin car elle avilit l’Homme et bafoue ses droits, mais nous devons en revanche sécuriser l’immigration légale et procéder à des régularisations sur la base de critères objectifs.

Êtes-vous pour imposer un écart maximum de 1 à 20 dans la rémunération des salariés des entreprises publiques ? Des entreprises privées ?

François Hollande s’y est engagé et je soutiens formellement son engagement. Nous imposerons donc aux dirigeants des entreprises publiques un écart maximal de rémunération de 1 à 20, encourageant les entreprises privées à suivre l’exemple et à donner ainsi un sentiment fort de justice, sans lequel le nécessaire appel à l’effort de tous serait voué à l’échec.

Êtes-vous pour ou contre le droit de vote des étrangers aux élections locales ?

Si je suis élue député de la 12e circonscription du Rhône, je m’impliquerai dans le processus de loi accordant le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans. Rappelons que ce droit de vote aux élections locales ouvre également le droit aux étrangers à rejoindre une liste municipale, sans pour autant leur donner droit à être adjoint ou maire.

Pensez-vous qu'il faille conserver Hadopi ? Si non, par quoi souhaitez-vous la remplacer ?

Si les électeurs de la 12e circonscription me donnent leur confiance, je participerai au remplacement de la loi Hadopi par une grande loi signant l’acte 2 de l’exception culturelle française : elle conciliera la défense des droits des créateurs et un accès aux œuvres par internet facilité et sécurisé. La lutte contre la contrefaçon commerciale sera accrue en amont, pour faire respecter le droit d’auteur et développer les offres en ligne. Les auteurs seront rémunérés en fonction du nombre d’accès à leurs œuvres grâce à un financement reposant sur les acteurs économiques qui profitent de la circulation numérique des œuvres.

Êtes-vous pour ou contre une aide publique à la construction de mosquées ?

La loi de 1905 et son article 2 s’opposent au financement public de la construction de nouveaux bâtiments religieux. Élue de la République, je respecte les lois. Je pense en revanche qu’il est du rôle des élus de la République d’aider les communautés religieuses souhaitant disposer d’un lieu de culte, en travaillant dans la concertation avec elles à son implantation sur le territoire.

Êtes-vous pour ou contre le retour à la semaine de 5 jours à l'école ? Si oui, préférez-vous que la nouvelle matinée de classe soit le mercredi ou le samedi ?

Nos rythmes scolaires inadaptés participent en effet aux inégalités dans l’apprentissage qui se creusent et renforcent les difficultés de certains enfants. Je pense que l’État doit engager une véritable réforme du rythme scolaire en concertation étroite avec les associations de parents d’élèves, les syndicats d’enseignants, les mouvements d’éducation populaire... et les concilier avec le changement sociétal.

Êtes-vous pour ou contre l'encadrement des loyers ?

Constat est fait que les foyers aux revenus les plus bas consacrent plus de 40 % de leur budget au logement. Dans les zones, la plupart du temps de densité urbaine, où les prix sont excessifs, je proposerai d’encadrer par la loi les montants des loyers lors de la première location ou à la relocation.

Êtes-vous pour ou contre l’énergie nucléaire ?

L’énergie nucléaire préserve l’indépendance énergétique de la France et lui assure à ce jour un prix peu élevé de l’électricité en comparaison d’autres pays européens. Cependant, l’entretien de nos centrales nucléaires constitue un budget considérable. Nous devons assurer une transition énergétique et diversifier nos sources d’énergie. Comme l’a indiqué François Hollande nous engagerons la réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité de 75 % à 50 % à l’horizon 2025.

Êtes-vous pour la légalisation de l’usage de cannabis ?

Je suis contre la vente et la consommation de toute forme de drogue.

Êtes-vous pour ou contre la réalisation des projets autoroutiers qui concernent l’agglomération : A45, COL, TOP ?

Sur l’ensemble de ces projets, une commission nationale de l’enquête publique est saisie, ou le sera, qui ouvre un large débat et donne la possibilité aux citoyens de s’exprimer et de donner leurs orientations. Il est de notre devoir à tous de participer à cette concertation. Je m’y engage comme je m’engage à porter la parole des électeurs de notre circonscription.

Quels sont vos engagements personnels en matière de cumul des mandats ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

La loi de la parité a été proposée et décrétée par la gauche, le non-cumul des mandats a été voté par les adhérents du parti socialiste lorsque ce dernier a travaillé à son nouveau projet. Fidèle à son engagement, la gauche au pouvoir saura étendre cette règle et proposer une loi sur le non-cumul d’un mandat national avec un mandat d’exécutif local et je m’engage personnellement à me consacrer à mon mandat de députée, si les électeurs de la 12e circonscription du Rhône m’accordent leur confiance. Il importe qu’un nombre important de citoyennes et citoyens puissent accéder aux mandats et que la politique ne se coupe pas de la société.

Quels sont vos engagements personnels en matière de transparence sur les rémunérations et les conflits d’intérêts des élus ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Je ne pense pas qu’une loi soit nécessaire pour réglementer la transparence sur les rémunérations et les conflits d’intérêt des élus. Je pense en revanche qu’à l’image des membres du gouvernement, une charte de déontologie des députés pourrait être signée. Personnellement, je m’engage, si je suis élue, à rendre publiques mes rémunérations de députée.

Quels sont vos engagements personnels en matière de temps de présence à l’Assemblée nationale ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Le rôle d’un député est de porter la voix des citoyens de sa circonscription à l’Assemblée nationale pour les représenter et d’œuvrer dans l’intérêt général en votant des lois justes et de progrès, ce qu’a bien souvent oublié le député UMP sortant en votant toutes les lois régressives et de retour dans sa circonscription en tentant de les gommer à coup de subventions diverses. Je m’engage donc à partager mes semaines entre la circonscription et l’Assemblée nationale et à rendre compte régulièrement de mon action aux électeurs, ce qui n’a jamais été fait durant les 26 années passées. La question du temps de présence doit faire partie d’une charte de déontologie des députés.

Quelles propositions de loi envisagez-vous de faire à l'Assemblée nationale si vous êtes élu(e) ?

Si les électeurs de la 12e circonscription du Rhône me donnent leur confiance, je travaillerai à la rédaction d’une loi visant à défendre l’égalité des carrières professionnelles et des rémunérations entre les femmes et les hommes. Dans cette perspective, je m’engage à œuvrer pour que le congé parental ne soit pas seulement validé comme c’est le cas aujourd’hui, mais également comptabilisé dans le calcul de la retraite.

à lire également
Jean-Jack Queyranne conseil régional 4.01.16 Tim
Entretien. Resté fidèle au PS et fâché avec Gérard Collomb depuis les dernières élections régionales, l'ancien ministre de l'Intérieur et président de la région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne souhaite que la gauche se rassemble pour proposer une alternative à Lyon. Il décrit Gérard Collomb comme "le ministre des bourdes", qui "a toujours joué perso" et qui […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut