Laurent Wauquiez
©Tim Douet

Laurent Wauquiez, le nouveau président des Républicains

Après plusieurs mois de campagne, c'est sans trop de surprise que le président du conseil régional Auvergne Rhône-Alpes a pris la tête du parti des Républicains avec 74,64 % des voix dès le premier tour.

Ce dimanche, les adhérents LR votaient pour élire le nouveau président du parti. Une campagne à trois opposants, dont l'issue était pourtant attendue. Les résultats sont sans appel pour Laurent Wauquiez, toujours président du conseil de la région Auvergne Rhône-Alpes, qui est élu avec 74,64 % des voix dès le premier tour. Les nombreux militants venus soutenir le nouveau président des Républicains ont pu manifester leur joie dès ce dimanche soir, à l'annonce des résultats. Ses opposants, Florence Portelli et Maël de Calan n'ont respectivement obtenu que 16,61 % et 9,25 % des voix. Un résultat sans surprise, puisque Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ne se sont pas présentés, le taux de participation a dépassé les attentes. Ce sont près de 99 600 votants qui se sont déplacés ce dimanche, tout de même moins qu'en 2014 pour l'élection de Nicolas Sarkozy qui avait rassemblé 155 851 votants.

Campagne trop soignée ?

Au compteur, soixante-dix déplacements pour le président de la région Auvergne Rhône-Alpes qui a soigneusement mené sa campagne avec son slogan "La droite de retour". Des déplacements qui n'ont pas toujours fait l'unanimité, puisque certains élus de la région lui reprochent d'avoir "abandonné son poste", comme lors de la dernière assemblée plénière (29 et 30 novembre) où, à peine le budget régional énoncé, le président du conseil prenait congé, engendrant une suspension de séance. Pour Antoine Mellies, conseiller régional FN, l'élection de Laurent Wauquiez à la tête du parti signe une nouvelle promesse non-tenue : "Il voulait être un président à temps plein. Il était déjà absent à plusieurs reprises." Un avis déjà partagé par les élus socialistes en 2016 qui regrettaient que "la deuxième région de France [soit] gérée par mail depuis Paris, par un président de région à temps partiel."

à lire également
Étienne Blanc, à l’hôtel de région, en mai 2018 © Tim Douet
À la fin de l'assemblée générale des maires de l'Ain, le n°2 de Laurent Wauquiez à la région a annoncé se consacrer plus activement à la préparation  des municipales de 2020 d'ici quelques mois.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut