Olivier Dartigolles
© François Guillot / AFP

Hollande et Valls, “agents électoraux de Marine Le Pen”

Le porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles, a indiqué ce matin sur Sud Radio que son groupe ne voterait pas la confiance à Manuel Valls mardi prochain, accusant Valls et Hollande de créer “un boulevard pour Marine Le Pen”.

Olivier Dartigolles était ce matin l'invité politique de Sud Radio. Interrogé par Christophe Bordet, le porte-parole du Parti communiste a clairement fait savoir que son groupe ne voterait pas la confiance à Manuel Valls mardi prochain à l'Assemblée nationale.

"Nous ne voterons pas la confiance et nous appelons l'ensemble des députés qui se reconnaissent dans des valeurs de gauche, notamment les frondeurs, à ne pas aller vers l'abstention – qui est couteau sans lame puisque cela ferait passer la déclaration de politique générale de Valls –, à voter contre pour qu'il y ait une situation politique où l'on puisse (...) commencer à tenir quelques engagements de François Hollande. Il faudrait un nouveau Premier ministre et un gouvernement de gauche", a déclaré Olivier Dartigolles.

“Un boulevard pour Marine Le Pen”

"Nous nous opposerons parce que c'est une politique de droite qui est menée, parce que c'est le Medef qui est très content de tout ce qui se passe, la Commission européenne applaudit." Le communiste voit dans ce vote "une belle opportunité de stopper Manuel Valls, parce que la politique qu'il mène est un boulevard pour Marine Le Pen, et fait perdre le goût de l'avenir". "François Hollande et Manuel Valls sont les principaux agents électoraux de Marine Le Pen", a terminé l'élu palois.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut