Gérard Collomb et David Kimelfeld au conseil de la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Gérard Collomb et David Kimelfeld au conseil de la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet

Collomb à Lyon : Kimelfeld ne démissionnera pas "pour l'instant"

Actuellement en voyage officiel au Burkina-Faso, David Kimelfeld, président de la métropole depuis l'entrée de Gérard Collomb au gouvernement, a répondu à Lyon Capitale que sa démission n'était pas d'actualité.

Georges Képénékian, le maire de Lyon par intérim, n'aura pas attendu avant de faire savoir qu'il rendrait son mandat à Gérard Collomb. Pour la présidence de la métropole, le rythme semble moins effréné. David Kimelfeld a suivi de loin les évènements de cette journée où Gérard Collomb a démissionné du gouvernement. Il est actuellement à la tête d'une délégation de la métropole de Lyon en voyage officiel au Burkina-Faso. Interrogé par Lyon Capitale sur son éventuelle démission, David Kimelfeld nous a répondu que ce sujet “n'est pas d’actualité”. Tout en rappelant qu'il restait fidèle à la promesse faite en 2017 : il pourrait démissionner si Gérard Collomb le lui demandait. À la différence de la Ville de Lyon, la métropole de Lyon propose une configuration politique plus mouvante. Les maires Synergies qui ont porté Gérard Collomb puis David Kimelfeld à la présidence de la collectivité renâclent à l'idée de voir le ministre démissionnaire de l'Intérieur reprendre les rênes.

 

Dans son interview accordée au Progrès, Gérard Collomb n'évoque d'ailleurs pas son retour à la présidence de la métropole. La droite s'amuse d'ailleurs de cet angle mort dans le scénario soigneusement préparé du retour. "S'il ne se présente pas, ce sera un aveu de faiblesse", se délecte Alexandre Vincendet, maire de Rillieux-la-Pape et futur président de la fédération LR du Rhône. Au lendemain de l'interview accordée par Gérard Collomb à L'Express début septembre, David Kimelfeld avait réagi officiellement. "Je suis concentré sur mes fonctions de président de la métropole et les réponses que l'on peut apporter aux habitants. La discussion sur les personnes n'est pas à mon ordre du jour (…) Il (Gérard Collomb) maîtrise son temps, comme moi, le mien", insistait-il.

à lire également
David Kimelfeld en meeting à Lyon © Antoine Merlet
Ce mercredi soir, David Kimelfeld tenait son premier meeting officiel en tant que candidat à la présidence de la métropole. Trois jours après le choix de La République en Marche d'investir Gérard Collomb, l'actuel président de la métropole a apporté la preuve que sa dynamique n'était en rien émoussée. Il a réuni autour de lui près de 1 000 personnes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut