Thierry Braillard dénonce des manœuvres du PS à Lyon

Thierry Braillard, invité de Politique Matin sur LCP ce mercredi, a eu une sortie qui devrait faire grand bruit à Lyon. Le secrétaire d’État aux sports et conseiller municipal lyonnais a déclaré que dans sa ville “certains socialistes s’organisent pour [lui] faire perdre [sa] circonscription en 2017”.

Thierry Braillard avait affûté ses griffes avant de se rendre à La Chaîne Parlementaire (LCP) ce mercredi matin. Interrogé sur les difficiles relations entre le PS et le PRG, le parti dont il est vice-président, le Lyonnais du gouvernement a lancé un avertissement aux socialistes lyonnais. "Certains socialistes s'organisent pour me faire perdre ma circonscription en 2017", a-t-il ainsi tonné. Le secrétaire d'État aux sports n'a pas dévoilé l'identité de ses ennemis internes.

Hasard du calendrier, Lyon Capitale révèle ce mercredi matin que Caroline Collomb vient d'être élue secrétaire de section du PS dans le 5e, un arrondissement qui fait entièrement partie de la 1re circonscription législative, celle de Thierry Braillard. Depuis les municipales, les relations entre Gérard Collomb et l'élu du PRG (qu'il avait aidé à faire élire député en 2012, contre les consignes du PS) se sont rafraîchies. Dernier épisode en date : un désaccord lors de l'établissement de la liste PS pour les sénatoriales. Le PRG revendiquait une troisième position que Gérard Collomb leur a refusée.

“Les relations du PRG avec le PS doivent évoluer, nous sommes le seul partenaire au sein du gouvernement et nous devrons être considérés en tant que tel. Au niveau local, les radicaux sont méprisés. Ça ne peut pas durer. Soit le PS veut un vrai partenaire – nos députés ont voté la confiance à Valls –, soit ils décident seuls et ils en tirent les conséquences", explique Thierry Braillard.

à lire également
David Kimelfeld et Gérard Collomb au conseil métropolitain, le 10 juillet 2017, jour de l'élection du premier © Tim Douet
Le maire de Lyon, et ex-ministre de l’Intérieur d’Emmanuel Macron, se déclare officiellement candidat à la présidence de la métropole du Grand Lyon, occupée par David Kimelfeld depuis son départ pour Beauvau au printemps 2017.
2 commentaires
  1. grandlyonnaise - 15 octobre 2014

    Pauvre Thierry ! UN parfait arroseur arrosé Il se plaint des comportements poutiniens lyonnais , mais la magouille avec le bienfaiteur de l'humanité lors des législatives pour bloquer la route à MERIEU, était ce vraiment faire preuve d'intégrité ? Pauvre Thierry, mis en place au gouvernement non pas pour ses immenses compétences, mais par pour avoir les quelques voix de son parti pour voter les lois, et rien d'autre, mais on lui laisse penser le contraire

  2. bruitdevert - 15 octobre 2014

    Il dénonce des manœuvres dont il a profité un temps.... Le PS et EELV avaient investi Philippe MEIRIEU ; un homme dont l'expertise et le niveau intellectuel font références. Cette circonscription a été gagnée par ruse et bons coups de politicards avertis face à un homme sans doute trop intègre. Mais si le PRG pèse tant que cela, que M. Braillard ne s'inquiète pas, il sera réélu sans problème...surtout face à Mme Collomb...je les renvoie tous dos à dos les professionnels de la profession !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut