sondage Odoxa décembre 2017 Laurent Wauquiez (2)
© Odoxa

Présidence de LR : Laurent Wauquiez favori à l’image dégradée

Selon un sondage Odoxa, réalisé pour Le Figaro et Franceinfo, 62 % des sympathisants Les Républicains se disent prêts à voter pour Laurent Wauquiez. Mais l’étude révèle aussi que l’image du candidat auprès de l’opinion est très détériorée.

Laurent Wauquiez au conseil régional, en octobre 2016 © Tim Douet

© Tim Douet
Laurent Wauquiez.

Il est de loin le candidat dont on parle le plus sur les réseaux sociaux avec 78,1 % des messages sur les trois candidats à la présidence des Républicains. Laurent Wauquiez est largement favori pour l’emporter face à Florence Portelli (20 %) et Maël de Calan (14 %). Le sondage indique qu’ils sont 62 % parmi les sympathisants de la droite à avoir l’intention de voter pour le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

En revanche, l’étude, réalisée par l’institut Odoxa pour le Figaro et Franceinfo, révèle aussi que le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a perdu seize points en moins de deux mois. À côté, la candidate filloniste Florence Portelli a gagné de 6 points et le juppéiste Maël de Calan a progressé de 14 points dans le sondage.

À deux jours du premier tour de l’élection interne qui aura lieu dimanche 10 décembre, le candidat favori à la présidence des Républicains perd du terrain dans l’opinion, parmi les gens de droite. Sa campagne aurait en effet déçu plus d’un sympathisant Les Républicains. Comme l’explique Gaël Sliman, président de l’institut de sondage Odoxa, même si Laurent Wauquiez peut s’appuyer sur sa "large domination", il estime que "sa campagne a déplu" et que son image est "très dégradée". Les Français interrogés ne le trouvent pas "honnête" (60 %), ni "proche des gens" (62 %), et plus de la moitié d’entre eux ne le trouvent ni "sympathique", ni "compétent". Une personne sur deux estime que le candidat est "démagogue" et qu’il "imite le Front national".

50 % le trouvent "démagogue"

En revanche, parmi les sympathisants Les Républicains interrogés, 86 % le trouvent "dynamique", et les trois quarts d’entre eux l’estiment "compétent". Mais il est tout de même qualifié de "démagogue" pour une personne sur deux, et 31 % des sympathisants jugent que le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes "imite le Front national". Dernier élément révélateur de cette étude, le sondage relève que seulement 33 % des sympathisants Les Républicains voudraient voir en Laurent Wauquiez la personnalité politique pour représenter la droite à la présidentielle de 2022. Parmi les Français, seuls 15 % souhaitent le voir représenter la droite dans la course vers l’Elysée, Xavier Bertrand le devance avec 17 % des sondés en sa faveur.

Laurent Wauquiez, selon les Français interrogés

© Odoxa
Laurent Wauquiez, selon les Français interrogés

Le parti des Républicains ne cache pas ses inquiétudes sur la participation des adhérents les 10 et 17 décembre, d’après le Monde. La direction du parti prédit une faible participation. Elle estime de 60 000 à 80 000 le nombre de personnes qui iraient voter dimanche pour le parti. La victoire déjà presque acquise un Laurent Wauquiez très favori n’encourage pas à une forte mobilisation de la part des sympathisants Les Républicains.

D’après un sondage réalisé les 6 et 7 décembre sur internet, selon la méthode des quotas. L’institut s’est appuyé sur un échantillon de 986 personnes représentatives de la population française, dont 283 sympathisants de la droite et 113 adhérents Les Républicains.

à lire également
Laurent Wauquiez 10.16 région 2
Le président du mouvement Les Jeunes avec Wauquiez a été élu à la tête des Jeunes Républicains, ce samedi, à l'occasion des élections internes du parti Les Républicains, avec 58,41% des voix. Mais il est accusé de fraude par son rival, Charles-Henri Alloncle, qui a diffusé une bande sonore où l'on entend le candidat élu expliquer sa stratégie pour truquer le scrutin.
2 commentaires
  1. Robes Pierre - 8 décembre 2017

    je précise , je ne vais pas être concerné par le vote mais je suis curieux de voir le nombre de ceux qui le dénigrent tenter une pirouette qui se terminera par une prosternation à ses pieds. On appelle ceci les convictions, la suite en quelques sortes de l'épisode présidentielles de la république.

  2. FEFI - 9 décembre 2017

    Convictions d'opportunistes donc

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut