7EME CIRCONSCRIPTION DU RHONE : UN ELEPHANT EN DANGER

2e tour : Sarkozy : 49,1 % - Royal : 50,9 %.

Candidats : Jean-François DEBIOL (UMP), Nafissa REDJIMI-BARASCUD (UMP-diss), Jean-Jack QUEYRANNE (PS), Morad AGGOUN (GA), Fabienne PIN (MPF), Alice GILLMANN (FN), Jean BRIERE (MEI), Nora MAKLOUF (LCR), Marie-France VIEUX-MARCAUD (PCF), Djamila BOUGUERRA (Modem), Marie-Andrée MARSTEAU (LO), Abdel BELMOKADEM (GA), Alain DEQUIDT (Verts), Françoise VILLON (LFA), Xavier LECONTELLEC (RIC).

Jean-Jack Queyranne joue beaucoup dans cette élection. Il a choisi de braver les règles de cumul des mandats émises par Ségolène Royal, et se présente pour la sixième fois : sa première élection remonte à 1981, ce qui en fait le plus ancien député du Rhône ! S'il venait à perdre, le président de Région serait affaibli au sein du PS local. La droite s'est cependant divisée avec le parachutage de Jean-François Debiol. Mais ce très proche de Christine Boutin semble avoir une certaine carrure. Autre parachutage, celui de Marie-France Vieux-Marcaud (PC), qui essaiera de prendre pied à Vaulx-en-Velin, dans la perspective de la succession de Charrier aux prochaines municipales.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut