Illustration police Tim 26
© Tim Douet

Double homicide à Villeurbanne : une enquête difficile

Dimanche, dans le quartier des Buers à Villeurbanne, les deux frères Abdelli ont été abattus froidement par une rafale d’arme automatique. Une procédure a été ouverte pour meurtre en bande organisée et association de malfaiteurs. Les deux frères semblaient pourtant, selon leurs proches, s’être éloignés de la grande délinquance.

La dernière affaire des frères Abdelli en rapport avec les services de police date de près de quatre ans, mais elle n'avait toujours pas été jugée. Le 25 décembre 2012, la police avait saisi 125 kilos de résine de cannabis au domicile et dans la voiture des deux frères. Ils avaient fait respectivement quatre et huit mois de détention provisoire.

Un double meurtre lié au trafic de drogue ?

Dans les colonnes du Progrès, l'avocat des deux frères, maître Julien Charles, explique que "l'un travaillait et menait une vie paisible. L'autre s'occupait de son père. Aucun n'a le profil de grand délinquant. Leur famille est dévastée et ne comprend pas".

Pourtant, dimanche à 17h, ils sont abattus en pleine rue lorsqu'ils quittent le domicile de leurs parents. De nombreuses questions restent en suspens dans cette affaire. Si les enquêteurs privilégiaient dès dimanche soir le règlement de comptes, ils vont continuer de se pencher sur le passé des deux frères. Une voiture incendiée a été retrouvée à 500 mètres du double meurtre ; ce véhicule permettra peut-être de lever le voile sur les motivations des tueurs des frères Abdelli.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut