Wax Taylor au Ninkasi

Il se lance alors dans l'aventure en 90, maltraitant et triturant des cassettes audio pour créer ses premières esquisses de samples. Deux ans plus tard, un peu lassé par le rap français, JC décide de matérialiser quelques envies plus personnelles. Le projet Wax Tailor est né et prend véritablement forme en 2002 avec la sortie de Lost The Way. Le décor est planté, la critique l'encense et la sortie des albums Tales Of The Forgotten Melodies en 2005 et de Hope & sorrow en 2007 ne fera que confirmer cette tendance. Influencé par la black music, le hip hop, le jazz, la funk ; de Nina Simone à Portishead, d'Herbie Hancock à John Barry, son univers brise le mur du son pour empiéter sur celui du 7ème art. Comme si finalement JC le Saoût était à la musique ce que Kubrick fut au cinéma.

Wax Tailor. Le 7 novembre au Ninkasi Kao, 267 rue Marcel Mérieux Lyon 7.
04 72 76 89 04 ou www.ninkasi.fr

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut