Bruno Paccard, Collage de Yoyos par l’artiste Ernest Pignon-Ernest © Musée des Confluences

Lyon : une nouvelle exposition du musée des Confluences le 18 octobre

Du 18 octobre prochain au 26 juillet 2020, une nouvelle exposition va prendre place au sein du musée des Confluences à Lyon. 

“Prison, au-delà des murs”. À partir du 18 octobre, le musée des confluences va accueillir sur 710 m2 une exposition autour de réflexions sur notre système pénitentiaire et les enjeux actuels de la détention. “Conçue de manière immersive, elle explicite, par le biais de récits d'anciens détenus, mais aussi de représentations de notre imaginaire collectif, le paradoxe selon lequel la prison isole l'individu pour le punir et protéger la société, tout en visant à sa réinsertion. Un parcours parallèle vous invite à explorer, par le théâtre, le quotidien des détenus”, explique le musée. Il s'agira de l’une des premières expositions d'ampleur sur ce thème. Le visiteur commencera sa déambulation par la naissance des institutions pénitentiaires à travers l'Europe avant de parcourir différents univers sur l'enfermement, les moyens déployés par les détenus pour survivre à celui-ci ou encore les différents modes d'expression de la révolte, des trafics aux mutineries, de l’évasion au suicide. 

Visiter l’exposition Prison est à mon avis capital : elle révèle aux citoyens la réalité de l’univers carcéral et les invite à s’interroger sur la véritable finalité de la prison. Elle montre aussi comment la culture et l’art offrent une possibilité d’évasion et d’enrichissement pour les détenus”, a déclaré Myriam Picot, la présidente du musée des Confluences.

« Prison, au-delà des murs » 

Du 18 octobre 2019 au 26 juillet 2020. Une coproduction du musée des Confluences, du Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de Genève et du Deutsches Hygiene-Museum de Dresde 

à lire également
Ici-bas – Ici dans la cour d’honneur du palais des Papes, à Avignon © Christophe Raynaud de Lage
Faire interpréter à des chanteurs de variété ou de pop contemporaine comme Étienne Daho les Mélodies de Gabriel Fauré, c’est le projet fou de l’ensemble BAUM, emmené par Olivier Mellano. Ce dimanche à l’Auditorium.
1 commentaire
  1. vieux caladois - 3 octobre 2019

    ont ils pensé d'inviter des détenus ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut