François Nyssen
François Nyssen ©Manon Bernard

Lyon : Françoise Nyssen signe avec les Nuits de Fourvière

François Nyssen était de passage ce jeudi dans la capitale des Gaules. La ministre de la Culture est venue signer un partenariat avec les Nuits de Fourvière, représentées par Dominique Delorme, dans le cadre du futur Pass culture.

L’un des premiers collaborateurs de l’Etat pour le lancement du Pass culture est lyonnais. Dominique Delorme, directeur du festival des Nuits de Fourvière, a signé ce jeudi après-midi un engagement avec Françoise Nyssen. Après avoir présenté le dispositif « Pass Culture » en début de semaine, Françoise Nyssen s’attaque à la recherche d’institutions culturelles qui voudraient rentrer dans le projet. Ce pass, qui prendrait la forme d'une application, permettrait aux jeunes de 18 ans d'être crédité d'un montant de 500 euros, dédié aux activités culturelles. La Ministre vise un choix plutôt large : sorties, la pratique d'activité, tourisme, abonnement à la presse numérique ou encore aux plateformes digitales (Streaming audio et vidéo). À Lyon, Françoise Nyssen a insisté sur la pratique, qui est à ses yeux "l'une des activités à ne pas limiter, [en comparaison avec les plateformes numériques, ndlr]. Les jeunes ne savent pas où aller alors qu'ils peuvent trouver un cours de Hip-hop au coin de leur rue."

"Je crois à la vie culturelle qui se fait à partir des territoires"

La ministre de la Culture souligne également la mise en avant d'institutions culturelles publiques dans le "Pass culture". Chez les professionnels de la culturel, la crainte porte sur une éventuelle séparation entre certains lieux qui seraient plus "légitimes" que d'autres. La prise en compte d'institutions culturelles proéminentes pourraient écraser les plus petits lieux de de divertissement. L'application permettra à la fois de géolocaliser les lieux partenaires, donc de leur donner une certaine visibilité, et d'accéder à des abonnements à certaines plateformes beaucoup plus connues du web. Sur ce point, la ministre de la Culture tient à rassurer : "Je crois à la vie culturelle qui se fait à partir des territoires." Au journal Le Monde, elle confiait que la géolocalisation allait mettre en avant "des offres du secteur public et les petits acteurs indépendants."

Une éducation culturelle pour les plus petits

La signature a eu lieu juste après un discours de la Ministre sur l’incorporation de plus de culture dès le plus jeune âge. Françoise Nyssen a annoncé une coopération avec Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, pour "redonner une priorité à la pratique culturelle et à l'éducation artistique dans les écoles (...). Pour moi, il faudrait deux heures de pratique par après-midi dans tout les écoles" a-t-elle déclaré. Elle ajoute : "Je vois le Pass culture comme un aboutissement pour le jeune après l'éducation culturelle. Il peut rentrer dans la vie avec un passeport."

à lire également
Cathy Bouvard, aux Subsistances, en octobre 2018 © Tim Douet
Depuis quinze ans à la tête des Subsistances, Cathy Bouvard s’est vu proposer un défi qui ne se refuse pas : les Ateliers Médicis, dont l’ambition est rien de moins que de transformer par la culture la ville de Clichy-sous-Bois et de faire émerger des artistes qui ne soient pas “du sérail”. Une des fondatrices de Lyon Capitale tire donc sa révérence et dresse à cette occasion le bilan d’une ville qui a muté. Avec la crainte qu’elle ne se re-quenellise…
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut