Les femmes de l'ombre

Français. 1h58.

Engagée dans la Résistance française, Louise s'enfuit à Londres après l'assassinat de son mari. Elle est recrutée par le SOE, un service secret de renseignement et de sabotage piloté par Churchill. Sa première mission ? L'exfiltration d'un agent britannique tombé aux mains des Allemands à l'aide d'un commando de femmes qu'elle aura préalablement constitué.

Après la comédie avec Restons groupés ou le fantastique avec Belphégor, le fantôme du Louvre, Jean-Paul Salomé s'essaie à un nouveau genre : le polar historique. Accompagné par l'historien Olivier Wieviorka, il signe une œuvre très librement inspirée par la vie de Lise Villameur, une résistante française ayant opéré aux côtés de Churchill. Mais le seul portrait de l'héroïne ne l'intéresse pas. Sans se focaliser sur un personnage en particulier, il trace le destin de cinq femmes pour rendre hommage à celles qui, comme les hommes, se sont battues sur le terrain mais n'ont pas eu la même reconnaissance. En mettant en scène cette bande de filles, Jean-Paul Salomé réussit son pari. Il parvient à créer un certain équilibre entre ces cinq individualités volontairement stéréotypées. "Stéréotypées pour mieux révéler leur nature profonde dans l'action", nous apprend le réalisateur. Des revirements de personnalité assez prévisibles, mais toujours efficaces qui, malgré quelques ficelles un peu grossières et une réalisation archi classique, réservent quelques beaux moments d'intensité. "Je voulais juste essayer de faire les choses simples. Par rapport à ce qu'on raconte, à ce qu'on montre et à l'émotion que les comédiens devaient donner, je n'avais pas envie de les brimer avec une technique trop lourde et des choses trop compliquées. Je voulais aussi que ça reste réaliste, on n'est pas dans Tintin", se défend le réalisateur. Souvent descendu dans la presse mais jamais abattu, Jean-Paul Salomé signe, avec Les femmes de l'ombre, un polar simple et efficace où les nazis sont un peu humains, les collabos un peu résistants et les femmes toujour

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut