Nuits de Fourvière 2015 Guillem Techne 1
© Bill Cooper

La dernière danse de Sylvie Guillem à Lyon

Le public lyonnais l’adore. La grande danseuse Sylvie Guillem revient une dernière fois à Fourvière cette semaine, avant de tirer sa révérence.

Sylvie Guillem dans “Techne”, chorégraphie d’Akram Khan © Bill Cooper

© Bill Cooper
Sylvie Guillem dans “Techne”, chorégraphie d’Akram Khan.

Souvent invitée aux Nuits de Fourvière, Sylvie Guillem n’a eu de cesse d’illuminer le théâtre antique par sa grâce et ses rencontres avec des chorégraphes contemporains qu’elle a sollicités par goût du risque et de la liberté.

Mais aujourd’hui, à l’âge de 50 ans, celle qui fut nommée étoile de l’Opéra de Paris en 1984, à 19 ans, par Rudolph Noureev se retire de la danse.

“Après trente-neuf années d’“entraînement”, dit-elle, j’ai décidé de faire ma dernière révérence. Toute l’année 2015 sera un dernier tour des scènes que j’ai fréquentées, avec un nouveau spectacle, pour dire au revoir, avec gratitude et beaucoup d’émotion.”

Bye…

Sylvie Guillem et Emanuela Montanari dans “Here and After”, chorégraphie de Russell Maliphant © Bill Cooper

© Bill Cooper
Sylvie Guillem et Emanuela Montanari dans “Here and After”, chorégraphie de Russell Maliphant.

Sylvie Guillem reprendra Bye de Mats Ek tandis que le Duo de William Forsythe sera interprété par deux danseurs de la compagnie du chorégraphe. La pièce de Russell Maliphant Here and After est un duo créé avec la danseuse italienne Emanuela Montanari. Ce sera sans doute la pièce la plus engagée physiquement, vu l’exigence de qualité et la haute technicité du travail de Maliphant. Enfin, Techne, la pièce d’Akram Khan augure un solo minimaliste, tout en rondeur et empreint de danse indienne.

Life in progress avec Sylvie Guillem – Du 29 juin au 2 juillet à 22h, au théâtre antique, dans le cadre des Nuits de Fourvière 2015.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut