Et j'entends siffler le train

Avec Russell Crowe, Christian Bale...

Un fermier attend la pluie pour sauver sa ferme. Quand on lui propose une prime confortable pour escorter un dangereux criminel à Yuma, il y voit une opportunité de régler ses dettes et de regagner l'estime de sa famille. Si les derniers films sur l'Ouest Américain faisaient dans le drame contemplatif cérébral et s'intéressaient plus aux émois des cowboys qu'aux duels au soleil, 3h10 pour Yuma renoue avec la tradition du gros western qui tache. Des outlaws y côtoient du peau-rouge, de la diligence, du colt, de la winchester, de grosses locomotives à vapeur, des saloons et des femmes faciles. Il aura donc fallu ce remake d'un film de Delmer Daves, datant de 1957, pour retrouver le plaisir simple d'une chevauchée virile au grand air. Sans vraiment sublimer l'original et malgré un final qui frôle le burlesque, James Mangold, (Cop Land, Une vie volée, Walk the Line), sans totalement délaisser le duel psychologique entre les deux hommes, parvient à nous divertir avec cette parcelle de l'histoire américaine. Un œuvre complètement clichée comme on aimait l'apprécier jadis dans les cinémas de quartier

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut