Manufacture des tabacs 1
© Tim Douet

Un survivant de la Shoah à Lyon III pour lutter contre l’antisémitisme

L’Union des Etudiants Juifs de France, inquiets de la montée de l’antisémitisme en milieu universitaire, organise une rencontre avec Benjamin Orenstein le 26 mai. Celui-ci est un survivant de la Shoah.

Alors que l’on fête les 70 ans de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, le nombre d’actes antisémites en France est en augmentation. C’est dans ce contexte que l’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France) organise un échange avec l’un de ceux qui ont vécu la Shoah. « La mémoire de la Shoah n’est pas seulement historique, elle est aussi citoyenne. Nous lançons une campagne nationale de lutte contre l’antisémitisme et le négationnisme à l’université, explique Sacha Reingewirtz, président de l’UEJF. L’université reste un espace de dialogue, mais ici comme partout, nous percevons une percée des préjugés antisémites dans le discours des étudiants. Cela est dû notamment à l’influence de personnalités négationnistes sur internet… »

Pour briser préjugés et scepticismes, l’UEJF invite Benjamin Orenstein à l’université Lyon III, le mardi 26 mai. Celui-ci a vécu l’enfer des camps de la mort et est présenté par l’UEJF comme l’un des derniers survivants du génocide des juifs. Il est aussi président de l’amicale des déportés d’Auschwitz Birkenau et des camps de haute Silésie, une association de survivants créée au lendemain de la guerre.

Le témoignage de Benjamin Orenstein sera suivi de questions de la salle. La rencontre est gratuite mais l’inscription obligatoire sur ce lien.

1 commentaire
  1. SophieV - ven 15 Mai 15 à 19 h 49

    Pour connaitre de l'intérieur Lyon3, le discours n'est pas seulement antisémite, cette université a un lourd passé qui lui colle encore aux mocassins, surtout en droit.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut