Pelléas et Mélisande Honoré 44
© Jean-Louis Fernandez

Pelléas et Mélisande : Christophe Honoré revient à l’opéra

Deuxième collaboration entre l’Opéra de Lyon et le cinéaste Christophe Honoré, le Pelléas et Mélisande de Debussy s’inscrit naturellement dans la continuité des Dialogues des carmélites mis en scène par Honoré la saison dernière.

Pelléas et Mélisande, de Maurice Maeterlinck, mise en scène de Christophe Honoré © Jean-Louis Fernandez

© Jean-Louis Fernandez
Pelléas et Mélisande, de Maurice Maeterlinck, mise en scène de Christophe Honoré.

On reste dans le même registre avec ce drame amoureux adapté de la pièce de Maurice Maeterlinck, transposition du mythe de Tristan et Yseult. Et force est de constater qu’une fois de plus l’opéra achevé en 1902 par Claude Debussy paraît taillé sur mesure pour le réalisateur de La Belle Personne (adapté de La Princesse de Clèves).

Pelléas et Mélisande, de Maurice Maeterlinck, mise en scène de Christophe Honoré © Jean-Louis Fernandez

© Jean-Louis Fernandez
Pelléas et Mélisande, mise en scène de Christophe Honoré.

Impressionnisme, ombres lugubres et lumières irisées, élégance et sensualité : Christophe Honoré évolue en terrain privilégié, abordant comme dans beaucoup de ses films le thème de l’impossibilité d’être heureux.

Onze ans après le magnifique Pelléas réunissant Peter Stein à la mise en scène et une merveilleuse Patricia Petibon dans le rôle de Mélisande, on se réjouit de goûter de nouveau au délice debussiste, avec cette fois dans les rôles principaux Bernard Richter, Hélène Guilmette et Vincent Le Texier. Kazushi Ono sera quant à lui fidèle au poste à la tête de l’orchestre de l’Opéra.

Pelléas & Mélisande – Les 8, 10, 12, 16, 18 et 22 juin à 20h, dimanche 14 à 16h, à l’opéra de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut