Fourvière
©Jean-Pierre Gobillot

Ça s’est passé à Lyon un 25 juin : une nouvelle chapelle à Fourvière

De la construction d’une nouvelle chapelle à Fourvière en 1740 aux manifestations en faveur d’un Napoléon déchu en 1815, Lyon Capitale se remémore les événements qui ont marqué les 25 juin lyonnais au fil des siècles.

1481 - Arrivée à Lyon de Jean Billard, Chevaucheur du Roi, qui installe à Lyon le service de la poste royale, en application de l'édit du 19 juin 1464.

1604 - Le consulat achète la maison de la Couronne, rue Vendran (de la Poulaillerie), pour y établir l'hôtel commun.

1740 - Pose de la première pierre de la nouvelle chapelle de Notre Dame de Fourvière.

1767 - Disparition et mort de la jeune Claudine Rouge, noyée dans le Rhône. L'affaire provoque du bruit et donne lieu à instruction criminelle étayée sur le rapport exemplaire du chirurgien Puy.

XIXe : Manifestations pro-Napoléon

1815 - La nouvelle de l'abdication de l'Empereur parvient à Lyon. Manifestation en faveur de Napoléon II.

1837 - Le Mont de Piété est établi dans l'ancienne halle aux blés, place Grôlée, louée par la Ville.

1856 - Décret impérial autorisant la création par la Chambre de commerce d'un bureau public de titrage de la soie, annexé à la Condition des soies.

1869 - Les ovalistes (ouvrières moulinières) se mettent en grève, pour obtenir une augmentation des salaires et une diminution des horaires.

XXe : Inauguration de Perrache

1905 - Inauguration du cercle des Officiers, 19 place Bellecour (occupé auparavant par le bureau central des Postes).

1922 - Inauguration, au cimetière israélite du monument aux Juifs morts pour la France.

1945 - Le pont Mazaryk, coupé le 2 septembre 1944, est rendu à la circulation.

1976 - Inauguration du centre d'échange de Perrache.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - À l'occasion du journal de la biennale, Lyon Capitale dresse un portrait de Guy Darmet, qui ne vit que pour le monde de la danse. Directeur de la Maison de la Danse, Guy Darmet a organisé la première biennale de la danse en 1984. Lyon Capitale […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut